uncategorized
20:00 16 novembre 2017 | mise à jour le: 16 novembre 2017 à 20:00 Temps de lecture: 3 minutes

Charlesbourgeois à Londres pour travailler sur le Roi Lion

ANIMATION 3D. Louis Morisset a gradué du Collège Bart en 2015, en animation 3D. Après avoir travaillé à Québec, à Montréal et à Vancouver, il prendra bientôt la direction de Londres pour travailler sur la nouvelle adaptation du Roi Lion, qui sera à l’affiche en 2019.

Louis Morisset a travaillé sur la réalisation du film La Ligue des justiciers.

Photo gracieuseté

«C’est une méga production qui a attiré de très bons artistes», rapporte le jeune homme qui compte faire le plein de connaissances.  «C’est un projet très différent, un peu comme ils ont fait avec l’adaptation du Livre de la jungle», explique-t-il.

M. Morisset travaille pour la boîte Moving Picture Company (MPC), à Vancouver. Il travaillait pour cette même entreprise, à Montréal, mais avait manifesté son intérêt à travailler sur un gros projet, du côté de la capitale britannique. Il s’est donc d’abord rendu à Vancouver où il travaille depuis près d’un an, afin de prendre de l’expérience. Il a notamment eu la chance de travailler sur le film La ligue des justiciers (Justice League). «Pour moi, quitter le Québec n’a jamais été une barrière, même que je trouve ça super excitant», souligne-t-il.

Après son année à Londres, il souhaite continuer à travailler partout dans le monde. Son plus grand rêve serait de travailler en Nouvelle-Zélande, chez Weta. «Ce serait la cerise sur le sundae, toute personne dans l’industrie rêve d’y travailler».

Après son «tour du monde», il souhaite revenir s’établir à Montréal, «une plateforme mondiale pour l’industrie du cinéma», selon ses dires.

Quand il était étudiant au collège Bart, il caressait le rêve d’un jour travailler sur d’aussi grandes productions. «Je croyais que ça allait prendre beaucoup plus de temps que ça. C’était mon rêve, mais j’étais loin de me douter qu’il était aussi proche», a-t-il mentionné au bout du fil.

100e anniversaire

Le collège Bart fête cette année ses 100 ans d’existence. C’est la quatrième génération de la famille Bart qui s’apprête à reprendre le flambeau pour relever les défis du futur. «Nous sommes privilégiés de pouvoir compter sur Dominique et Nicolas pour assurer la relève et pour contribuer à l’évolution de notre entreprise familiale. Une quatrième génération aux commandes d’un établissement privé d’enseignement, c’est assez rare !» estime Marjolaine Bart, petite-fille du fondateur Jean-Baptiste Bart.

Au fil des ans, le collège a créé des attestations d’études collégiales et des diplômes d’études collégiales uniques, dont la formation en Graphisme et Motion Design, en Effets visuels (VFX), en Marketing des médias sociaux ou encore en Gestion de commerces, spécialité numérique.

Pour ce qui est des formations dans le monde du film et des jeux vidéo, le collège Bart a su créer des liens avec de nombreux partenaires comme Ubisoft, Frima, Beenox, Squeeze Studio, Pixel Québec et Rodeo FX.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *