uncategorized
23:26 22 février 2012 | mise à jour le: 22 février 2012 à 23:26 temps de lecture: 3 minutes

4 radars photo mobiles à Québec dès 2013

Dès 2013, 4 radars photo mobiles s’installeront à Québec, dans le cadre d’un projet pilote de coopération municipale de 18 mois. Le ministre des Transports, Pierre Moreau, a profité de cette annonce, mercredi après-midi, pour signaler aussi l’ajout de 25 appareils dans la province aux 15 déjà en place.

À lire aussi: les quartiers résidentiels priorisés 

Le déploiement de ces radars photo s’effectuera dans les secteurs où une surveillance accrue est nécessaire, comme dans les zones de chantiers routiers, les zones scolaires et les rues voisines aux grands artères, où sévit la circulation de transit dans les quartiers.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a refusé de préciser quelles pourraient être les intersections choisies pour installer les radars photo mobiles. Un comité d’experts formulera des recommandations au ministre sur la sélection des endroits.

Autant le maire de Québec que le ministre des Transports se sont défendu de transformer les radars photo en «machines à sous». «Lorsqu’on s’attaque à la possibilité d’une sanction, il y a un changement de comportement de l’automobiliste. C’est d’abord et avant tout le bilan routier que nous voulons améliorer», a justifié le ministre Moreau.

«Si les gens pensent qu’on va les taxer, ce projet ne recevra pas l’acceptabilité sociale. L’important, ce n’est pas les sous, mais de sauver des vies», a renchéri le maire Labeaume.

Fonds de la sécurité routière

Pour l’instant, le Fonds de la sécurité routière dispose d’un surplus de près de cinq millions de dollars. Outre la mise en place et l’exploitation des radars photo, le Fonds prévoit consacrer 1,4 M$ aux usagers plus vulnérables et 1 million aux victimes de la route.

Chaque appareil de surveillance de la circulation varie de 150 000$ à 200 000$. Une fois que le ministère des Transports aura amorti ses dépenses, tous les surplus générés par les radars photo seront versés à la municipalité. Celle-ci devra investir les fonds dans son plan de sécurité routière.

Groupe Québec Hebdo.

 

Impact des appareils photo de contrôle de la circulation

– Plus de 80% des gens en faveur de leur utilisation – Diminution du nombre d’accidents de 20 à 30% aux endroits choisis – Diminution de 99% des grands excès de vitesse aux sites de radars photo – Diminution de 84% des passages aux feux rouges aux endroits où sont installés des appareils

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *