uncategorized
21:47 18 janvier 2012 | mise à jour le: 18 janvier 2012 à 21:47 Temps de lecture: 3 minutes

Renaissance d’un joyau à l’église Saint-Sauveur

Tombée dans l’oubli pendant près de 50 ans, une horloge centenaire (1893) installée dans l’église Saint-Sauveur a de nouveau repris le rythme du temps, après avoir bénéficié d’une cure de jouvence grâce à la détermination d’une dizaine de bénévoles dirigés par Jean-Paul Coulombe.

Au printemps 2011, le résident de Charlesbourg a soumis l’idée au curé de la paroisse Jean Picher qui a aussitôt accepté. Pour mener à bien la revitalisation de l’horloge et l’intérieur du closher, Jean-Paul Coulombe a reçu l’aide de plusieurs bénévoles: Serge Caron, Marcel Coulombe, Roland Tardif, Roger Boudreault, Noël Genest, Gilles Rousseau, Harold Nellis et Lionel Bellerive, ainsi que Jocelyn Jobin et son fils Patrice, qui ont fabriqué les nouvelles aiguilles.

«J’ai des attaches dans le quartier Saint-Sauveur. J’ai de la famille qui a été baptisée là et j’ai assisté aussi à des mariages. J’ai voulu redonner à la communauté», justifie le Charlesbourgeois.

Mécanique à long terme

Après avoir réuni son équipe de bénévoles, Jean-Paul Coulombe est allé chercher l’expert en la matière, André Viger, qui entretient une dizaine d’horloges d’édifices publics de Québec, comme celles de l’Assemblée nationale, de l’Hôtel de Ville et du château Frontenac.

«Ça fait 51 ans que je suis horloger, mais ça fait plus de 30 ans que j’entretiens des horloges d’édifices. C’est toujours un défi quand ça fait des années que l’horloge n’a pas fonctionné. Quand elles n’ont pas baigné dans la rouille, ces horloges en ont encore pour des siècles à venir. Il y a des pièces qui ont plus de 50 ans et n’ont même pas une graine d’usure», fait remarquer l’horloger.

Outre l’horloge à quatre cadrans, le clocher de l’église Saint-Sauveur est doté de cloches. À chaque heure, elles résonnent dans les rues du quartier et lors des offices spéciaux. L’horloge, elle, se fait plus discrète en indiquant simplement l’heure.

«Je suis très fier d’avoir eu l’aide nécessaire pour remettre l’horloge en fonction. J’aimerais bien qu’elle soit accessible au public, mais il reste encore des travaux à faire d’ici le printemps pour rendre les lieux encore plus sécuritaires», estime M. Coulombe.

Groupe Québec Hebdo.

Fiche technique de l’église Saint-Sauveur

– Église construite par Joseph-Ferdinand Peachy
– Clocher d’inspiration française construit en 1892
– Horloge de marque «Château et fils» installée en 1893
– Deux tambours à coupoles superposées

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *