uncategorized
20:32 15 novembre 2012 | mise à jour le: 15 novembre 2012 à 20:32 Temps de lecture: 3 minutes

La grande Marelle pour venir en aide aux femmes itinérantes

L’organisme YWCA a ouvert les portes de son hébergement pour femmes itinérantes. Fraîchement repeint, l’étage destiné au programme de la grande Marelle offre un milieu de vie plus agréable aux quelque 60 femmes et leurs enfants hébergés annuellement pour des séjours de 3 à 18 mois.

Le programme de la grande Marelle fête, cette année, ses 10 ans. Unique au Québec, il aura permis d’aider 425 femmes et leurs enfants. La YWCA offre un véritable milieu de vie et une aide à la réinsertion sociale. «Le but de ce programme est que chaque femme, dont la vie a basculé, reprenne sa vie en main», explique Stéphanie Lampron, directrice des programmes sociaux et communautaires à la YWCA.

Un tremplin

À l’image d’Odette Gaulin, hébergée depuis 5 mois à la grande Marelle, les femmes participent à diverses activités et à des rencontres hebdomadaires avec une intervenante. «C’est plus facile de se reprendre en main quand on voit que les gens autour de soi sont comme nous. Je ne suis pas toute seule, ici», confie Odette Gaulin.

C’est depuis sa tentative de suicide qu’Odette est hébergée à la grande Marelle. «J’étais désespérée, j’avais des problèmes financiers et ma famille, je ne la vois plus. Aujourd’hui, je me fais soigner et ça va bien», poursuit-elle.

Odette est la mère de deux filles, Marie-Christine âgée de 21 ans, placée en institut pour déficience intellectuelle et Alexandra, 16 ans, qui vit avec son père. «Alexandra ne veut plus me voir depuis mon arrivée ici. Et si elle veut m’appeler pour me dire maman je t’aime, je suis là, parce que ça me manque. Mes enfants me manquent», confie-t-elle avec émotion.

Grâce au programme de la grande Marelle, Odette se reconstruit peu à peu. «Après la grande Marelle, j’irai pendant un an en transition et après j’espère avoir mon propre logement et là, je prendrai mon envol», conclut-elle.

Depuis deux ans, l’organisme refuse en moyenne 400 femmes et pour pallier aux besoins, la YWCA organise la Soirée De l’ombre à la lumière, le 28 novembre, au Hilton Québec. Tarif : 19 $. Billets en vente à la YWCA, au 855 avenue Holland, à Québec. Renseignements au 418 683-2155.

Le Québec Express, membre du groupe Québec Hebdo

Odette Gaulin vit depuis cinq mois dans l’une des 14 chambres que compte la grande Marelle.

(Photo Isabelle Le Maléfan)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *