uncategorized
20:49 13 mai 2015 | mise à jour le: 13 mai 2015 à 20:49 temps de lecture: 2 minutes

Commémoration des policiers morts en service à Québec

HOMMAGE. Huit policiers sont décédés dans l’exercice de leurs fonctions depuis 1852 à Québec : John Brady en 1852, Monsieur Flanagan en 1854, Wilfrid Tremblay en 1934, Roger Girard en 1983, Yves Têtu en 1985, Jacques Giguère en 1985, Paule Simard en 1993 et Yvan Filteau en 1993. Dans un devoir de mémoire, une commémoration a été organisée face à la Centrale du Parc Victoria, à la Place du Souvenir.

Les discours se sont succédé dans une atmosphère silencieuse, dédiée au recueillement. Patrick Talbot, vice-président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec, a tenu à souligner «le sacrifice ultime de huit de nos confrères et consœurs », définissant le métier de policier comme «beau et valorisant, mais où l’on met sa sécurité en péril». «Ce sont huit morts de trop, espérons que ce nombre n’augmentera jamais» a-t-il conclu.

Après le dépôt d’une rose pour chaque vie perdue sur le monument érigé à l’honneur de ces policiers, la prière du policier et le retrait des troupes d’apparats, la cérémonie s’est close sur la remise d’un montant de 4000 dollars aux organismes Réno-jouets et Deuil jeunesse par la Fondation des Policiers Municipaux de Québec. La Fondation a été créée en 1987 pour honorer la mémoire des policiers morts en service. Elle prélève un impôt sur chaque paye hebdomadaire afin d’accorder par la suite un don à une association.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *