uncategorized
22:50 20 mai 2015 | mise à jour le: 20 mai 2015 à 22:50 temps de lecture: 3 minutes

Au tour des citoyens de sauver leur église

CONSULTATION. Depuis le 16 mai, les citoyens de la région de Québec sont invités à s’exprimer sur l’avenir de l’église Saint-Jean-Baptiste, dans le cadre d’une campagne de participation citoyenne.

La fermeture de l’église Saint-Jean-Baptiste le 24 mai pousse la Ville de Québec et le conseil de quartier à réagir rapidement. «L’église coûte très cher à la fabrique, il faut leur enlever le fardeau le plus rapidement possible», soutient Louis Dumoulin, président du Conseil de quartier de Saint-Jean-Baptiste.

Ce qui l’encourage c’est que, à ce jour, 150 citoyens se sont exprimés sur le futur de l’église. «Cette campagne est une belle occasion de faire rêver la région sur les transformations possibles, de prendre le pouls des citoyens et d’amorcer un dialogue avec la population. Je peux vous dire que c’est très bien parti», confie Agnès Maltais, députée de Taschereau.

Son souhait le plus cher est que les boules de démolition se tiennent le plus loin possible du bâtiment. «L’église Saint-Jean-Baptiste est un bâtiment patrimonial extraordinaire et il faut le garder. Il a tellement d’autres solutions que de le démolir, mais pour cela on a besoin de l’aide des citoyens», dit-elle.

Anne Guérette, conseillère municipale du district du Cap-aux-Diamants, est très positive devant la situation, et ce, même si récemment peu de projets de revitalisation d’églises ont fonctionné. «Je crois que l’église est bien située et je ne verrais pas pourquoi personne ne voudrait la réutiliser. Les gens de la Ville de Québec sont très enthousiastes et veulent tous avancer dans la même direction. C’est rare», lance-t-elle en souriant.

Des idées de toutes sortes

Bien que plusieurs parlent de condos, l’idée qui intéresse le plus Anne Guérette, tout de moins à court terme, c’est sans contredit la création d’une école de métiers traditionnels.

«Il y a des travaux d’entretien qui sont prévus prochainement, pourquoi ne pas en faire profiter les étudiants. On souhaite que les rénovations servent de leçon pratique à des jeunes qui veulent apprendre des métiers comme la maçonnerie ou encore la vitrerie», affirme la conseillère.

Aucune idée n’est écartée pour le moment. Les propositions les plus populaires seront présentées à la population en assemblée de quartier au début du mois de juin.

Il est toujours possible de proposer une idée sur le site internet de Votepour.ca.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *