uncategorized
16:56 15 juillet 2015 | mise à jour le: 15 juillet 2015 à 16:56 temps de lecture: 3 minutes

Lendemain difficile sur la rue sous-le-cap

SÉCURITÉ PUBLIQUE. Les résidents et commerçants de la rue Saint-Paul devront rester évacués tant que la Ville de Québec et le ministère de la Sécurité publique n’ont pas complété leur expertise pour assurer la sécurité des lieux.

Une grande pierre s’est affaissée de la falaise derrière la rue sous-le-cap hier soir entre 18 et 19 heures. L’éboulement a arraché au passage un escalier et un balcon d’une résidence de la rue Saint-Paul.

Le porte-parole de la Ville de Québec David O’Brien explique que la Ville a procédé à l’évacuation des résidences du secteur, ne pouvant évaluer le danger encouru sur place. Les 16 évacués ont trouvé résidence chez des proches. Personne n’a été blessé lors de l’incident. Quelques commerces ont dû fermer boutique le temps de procéder aux évaluations.

Évaluation en cours

La Ville de Québec et le ministère de la Sécurité publique ont été avertis hier en soirée des événements. L’évaluation a toutefois commencé seulement ce matin. «Comme la nuit allait tomber et qu’il pleuvait encore, nous avons dû attendre que les conditions soient optimales pour débuter l’évaluation», rapporte France-Sylvie Loiselle du ministère de la Sécurité publique.

Dans le cadre d’une entente interministérielle entre le ministère des Transports et le ministère de la Sécurité publique, des ingénieurs experts en mouvement de sol du ministère des Transports sont sur place pour procéder à l’évaluation. «Nos ingénieurs sont sur place pour évaluer les risques et les dégâts, explique Guillaume Paradis du ministère des Transports. Ils produisent ensuite des recommandations qui sont fournies au ministère de la Sécurité publique et à la ville qui ont l’autorité dans ce dossier.» Les ingénieurs du ministère des Transports sont appelés à agir sur l’ensemble du territoire de la province dans ce genre de situation.

Les lots de terrain sur ce territoire comprennent une partie de la falaise, a fait savoir M. O’Brien. Alors que certains propriétaires ont installé des murets élevés, certains terrains ont seulement la protection d’un grillage ou même aucune protection. «Il en va de la décision de chaque propriétaire», explique M. O’Brien.

Ce type d’événements et rare dans le secteur, mais pas inconnu des résidents. «Il arrive dans temps en temps que quelques cailloux se détachent de la falaise, mais sans incident pour les résidents», affirme M. O’Brien. Des éboulements de plus grandes importances arrivent généralement plus à l’ouest du boulevard Champlain à la hauteur du Cap Diamant.

L’analyse a commencé tôt ce matin et devrait se poursuivre jusqu’à 13h30. D’ici là, les commerces et les résidences restent inaccessibles.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *