uncategorized
20:42 16 septembre 2015 | mise à jour le: 16 septembre 2015 à 20:42 temps de lecture: 2 minutes

La pétition contre la carrière déposée à l’Assemblée nationale

CARRIÈRE. La résistance au projet de carrière de pierres a trouvé des appuis auprès du député Amir Khadir aujourd’hui lors du dépôt de la pétition à l’Assemblée nationale par la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard.

Le député de Québec Solidaire, Amir Khadir, a tenu un point de presse ce matin avant le dépôt de la pétition concernant le projet de carrière de pierres dans ce territoire. Le maire de Saint-Tite-des-Caps, Majella Pichette, a pu y prendre la parole pour expliquer les méfaits du projet. «Depuis 1972, il y a des résolutions de la MRC qui sont contre la carrière», rappelle M. Pichette.

Le député de Mercier a par ailleurs déposé une motion à l’Assemblée nationale pour modifier certains éléments de la loi sur les mines pour empêcher d’autres situations d’ambiguïté comme à Saint-Tite-des-Caps. Elle a néanmoins été battue par le parti libéral et n’a pas pu être débattue. Le ministre des Ressources naturelles Pierre Arcand et la députée Caroline Simard étaient absents lors du vote.

Des citoyens présents à l’assemblée

Un groupe d’une dizaine de citoyens s’est présenté à l’assemblée pour l’occasion afin d’assister au dépôt de la pétition voulant contrer l’actuel projet de carrière dans le territoire non organisé (TNO) Sault-au-Cochon. Le résident du lac Saint-Tite Bruno Michon, présent ce matin au dépôt, s’est dit surpris de l’attitude de Mme Simard lors du dépôt. «On s’attendait à être salué comme nous étions invités dans les sièges des Libéraux», commente-t-il.

Pour Dominique Bernier de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, le désaccord face à ce projet de carrière est unanime. «Nous sommes heureux de constater qu’un noyau solide de citoyens mobilisés continue de faire pression avec nous pour résilier le bail d’exploitation de cette carrière», soutient-elle. Selon elle, le ministre se doit de donner des réponses aux citoyens à la suite du dépôt de cette pétition.

Québec Hebdo

Élus locaux et citoyens se positionnent contre l’exploitation minière dans ce secteur depuis le projet d’exploitation minière dans le Cap-Brûlé en 2004. (Photo TC Media – Archives)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *