uncategorized
15:45 12 décembre 2014 | mise à jour le: 12 décembre 2014 à 15:45

Croque-livres: lire en libre-service

LECTURE. Le mouvement Croque-livres est une initiative citoyenne et communautaire de partage de livres pour les enfants de 0 à 12 ans. Une première boîte Croque-Livres vient de faire son apparition dans Limoilou depuis novembre et les organismes communautaires, écoles et CPE (centres de la petite enfance) aimeraient éventuellement créer un circuit de Croque-livres dans plusieurs secteurs du quartier.

La Fondation Lucie et André Chagnon qui prévient la pauvreté en ciblant la réussite éducative des jeunes Québécois, a officialisé le concept de Croques-livres, en lui donnant un nom. Les premiers Croque-livres ont fait leur apparition à Montréal, puis à Vanier. En misant sur l’importance de l’éveil à la lecture chez les tout-petits et sa poursuite chez les plus grands, le Croque-livres offre une belle alternative aux bibliothèques et librairies. «La Fondation [Lucie et André Chagnon] a consacré une enveloppe importante pour le projet, fournit le « kit » de base et une petite collection de départ», mentionne Michèle Leboeuf, Adjointe à la coordination chez Initiative 1, 2, 3, Go! Limoilou.

Le principe du Croque-livres est simple, il s’agit d’une boîte en bois que les enfants décorent avec une éducatrice dans laquelle des livres sont placés, accessibles à tous, n’importe quand. Les enfants peuvent prendre ou donner un livre, les adultes peuvent aussi y laisser des livres pour enfants dont ils ne se servent plus. Le Croque-livres ne possède pas de contrôle particulier, bien qu’un animateur veille chaque jour au contenu des livres et à l’état de la boîte, pour une rapide vérification. «Cela ne doit évidemment pas devenir un débarras à livres», souligne Mme Leboeuf. Contrairement à un prêt, le Croque-livres se base sur le partage et l’échange citoyen.

Initiative 1, 2, 3, Go! Limoilou avait eu envie d’instaurer ce principe de Croque-livres avant que la Fondation Lucie et André Chagnon ne leur propose. Désormais, ce sont beaucoup d’organismes de Limoilou et d’ailleurs qui sont intéressés. «Nous avons décidé collectivement d’installer le premier Croque-livres au Patro Roc-Amadour, devant le CPE, explique l’adjointe à la coordination. Actuellement nous sommes en processus afin de voir si on peut faire un achat de groupe, pour faire un circuit de Croque-livres dans Limoilou. Une dizaine d’organismes limoulois sont intéressés». La boîte en bois contient de 30 à 60 livres. Même si le jeune public à qui s’adresse le Croque-livres pourrait avoir des enfants de très bas-âge, les livres trop texturés ne sont pas encouragés, pour des raisons d’hygiène. «On ne veut pas que les livres deviennent des vecteurs de microbes non plus», fait-valoir Michèle Leboeuf.

Le Croque-livres pourrait faire des petits dans le prochaine année, si la soumission du projet de circuit est acceptée par différents partenaires. Les boîtes pourraient être aussi à l’extérieur, puisqu’elles sont résistantes aux intempéries selon des conseils de base.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *