uncategorized
15:06 27 avril 2014 | mise à jour le: 27 avril 2014 à 15:06 Temps de lecture: 4 minutes

L’ancien temple Wesley transformé en Maison de la littérature

TRANSFORMATION –L’ancien temple Wesley, situé dans le Vieux-Québec, est en restauration. Il abritera la Maison de littérature qui sera un espace réservé à la lecture et à la littérature. Les travaux de construction de l’agrandissement débuteront d’ici quelques jours et l’ouverture est prévue à l’automne 2015.

La Maison de la littérature ne sera pas une bibliothèque. «On crée un lieu d’écriture mettant en relief l’importance de l’écriture et de la littérature québécoise et francophone. Cette Maison permettra aux citoyens de se perfectionner, de rencontrer des auteurs, de participer à des ateliers d’écriture dans différentes disciplines, que ce soit dans l’écriture de roman, de bande dessinée, de scénario de cinéma, de la littérature jeunesse ou autre», détaille Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif à la Ville de Québec.

Cet espace sera également un lieu de rencontre, ouvert à tous les citoyens. «Il s’agit d’un lieu assez unique au Canada. On innove avec ce genre de produit culturel. La Maison renfermera la bibliothèque du Vieux-Québec et nous la souhaitons vivante et branchée vers les citoyens», poursuit-elle.

La Maison de la littérature disposera d’une exposition permanente sur la littérature québécoise et francophone. On y trouvera également un bistro littéraire, un service de restauration légère, des espaces de rencontre, des salons de lecture, des ateliers d’écriture et un studio de résidence d’écrivain.

«Nous voulons un endroit convivial. Ce sera un lieu de rencontre pour les citoyens qui habitent dans le quartier. Cet espace est aussi conçu comme une bibliothèque de quartier pour être un service de proximité», précise Julie Lemieux.

Entre modernité et patrimoine

La Maison de la littérature sera abritée dans l’ancien temple Wesley, situé à l’angle de la chaussée des Écossais et de la rue Dauphine. Après avoir été donné par le sénateur Lorne C. Webster à la Ville de Québec, l’édifice devient une bibliothèque et une salle de concert, opéré par L’Institut Canadien.

«On récupère un édifice patrimonial très important pour le Vieux-Québec qui était abandonné depuis très longtemps», confie Julie Lemieux.

Le principal défi pour l’équipe chargée du projet a été de marier «autant les éléments qui peuvent rappeler le lieu de culte en gardant ceux qui rappellent la salle de spectacles et d’en faire un lieu fort en technologie qui se démarque de son usage pour attirer les citoyens», spécifie Annie Blackburn, architecte chargée de projets pour la Ville de Québec.

Ce projet représente également un défi de construction et de conception puisqu’il est érigé sur un site classé patrimonial. Les architectes ont prévu un agrandissement, en lieu et place du stationnement, d’une superficie de 680 m2. «Ce bâtiment de trois niveaux aura une structure d’acier paré d’un mur rideau. C’est une intervention très contemporaine dans un secteur patrimonial, souligne l’architecte. On va garder la fenestration, on restaure l’enveloppe extérieure du temple et à l’intérieur, on a gardé le cadre de scène. Les boiseries ont été démontées pour être restaurées puis réinstallées.»

Les travaux de démolition du stationnement sont terminés et ceux concernant l’agrandissement devraient débuter début mai. Le curetage intérieur a, quant à lui, été réalisé en 2013. «On devrait construire jusqu’à l’été 2015», précise Annie Blackburn.

La Maison de littérature sera ouverte en octobre 2015

 

Montant des travaux

14,6 M$ : coût total du projet répartit de la façon suivante :

10,53 M$ : de la Ville de Québec

1,5 M$: du gouvernement fédéral

2,46 M$ : du ministère de la Culture

100 000 $ : de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale

 

L’ancien temple Wesley en dates

1848: année de construction d’après les plans de l’architecte Edward Staveley

1931 : la première église néogothique de Québec est désaffectée cette année-là

1941: le temple devient propriété de la Ville de Québec

1942 : la Ville cède un bail de 99 ans à L’Institut Canadien

2012: la Ville résilie et annule le bail de 99 ans pour reprendre l’entière responsabilité de la gestion de l’immeuble

2013 : les premiers coups de pelle sont donnés pour créer la Maison de la littérature

 

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *