uncategorized
15:15 30 juin 2014 | mise à jour le: 30 juin 2014 à 15:15 temps de lecture: 3 minutes

Un baigneur échappe de justesse à la noyade à Limoilou

*** MISE À JOUR 21 JUILLET ***
Le jeune homme, qui se trouvait à l’hôpital depuis l’accident, est décédé des suites de ses blessures. 

PISCINE – Un homme de 22 ans est dans un état jugé sérieux après avoir été retrouvé au fond de la piscine du parc Gérard-Marchand, dimanche après-midi, à Québec.

Le jeune homme a-t-il fait un malaise, s’est-il cogné la tête en faisant un saut dans l’eau? Aucune hypothèse n’est écartée pour le moment selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Il était 15 h 45 lorsque les services ambulanciers sont intervenus à la piscine du parc Gérard-Marchand, situé sur la 2e Avenue à Limoilou.

«Pas de négligence»

Alors que certains riverains du parc s’inquiètent quant à la sécurité des baigneurs dans la piscine, Catherine Viel, porte-parole du SPVQ insiste : «On ne pense pas qu’il y ait eu de la négligence dans ce dossier.»

D’après des témoins, le jeune homme serait resté près de trois minutes au fond de l’eau avant d’être sorti par un baigneur. «Un témoin l’a sorti de l’eau et les trois sauveteurs ont ensuite effectué des manœuvres de réanimation. L’ambulance, qui était à proximité, est arrivée très rapidement», confirme-t-elle.

Au cours de la soirée un peu apr��s 18 h 30, l’état de santé du baigneur s’est détérioré et il a été transféré dans un autre centre hospitalier.

Des avis partagés

La piscine du parc a une capacité de 385 personnes. Dimanche après-midi, quelque 180 personnes, dont une cinquantaine dans l’eau, s’y trouvaient. Pour assurer la sécurité des baigneurs, trois sauveteurs étaient en fonction et un se trouvait à l’intérieur.

Au lendemain de cet évènement, les avis des riverains sont partagés quant à la sécurité de la piscine. «Je ne suis pas inquiet. Peut-être que trois sauveteurs, ce n’est pas assez. Si je vais à la piscine avec ma fille, je vais la surveiller moi-même, je ne me fie pas sur les autres», confie Martin Seto, résident du quartier.

«Je me dis que c’est un accident. Le jeune a fait un plongeon qu’il n’a pas réussi et il s’est cogné la tête. Mais on se pose des questions sur le délai d’intervention des sauveteurs. Ils doivent savoir les points les plus sensibles et pour moi, ils n’avaient pas les yeux sur le plongeoir, explique une résidente qui vit dans le quartier depuis trois ans. Pour autant, «Cet accident ne changera pas nos habitudes, on ira pareil à cette piscine.»

«Je suis une non-utilisatrice de cette piscine parce que mes enfants, étant très jeunes, je trouve qu’une pataugeoire leur convient mieux même si j’habite tout près. Mais c’est un peu inquiétant, car ce ne sont pas les sauveteurs qui ont aperçu la personne, ça met en émoi. La Ville va sûrement renforcer la sécurité. C’est un incident malheureux qu’on espère qu’il ne se reproduira plus jamais», mentionne cette mère de famille.

L’enquête est toujours en cours. Le Service de police de la Ville de Québec rencontrera dans la journée les sauveteurs présents, qui étaient en état de choc après l’évènement, et des témoins.

 

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *