uncategorized
20:14 19 juin 2014 | mise à jour le: 19 juin 2014 à 20:14 temps de lecture: 4 minutes

Travaux sur Grande Allée : «un mal nécessaire» selon Marc-André Pâlin

INFRASTRUCTURE – Les travaux qui vont être entrepris à la mi-juillet sur Grande Allée inquiètent les commerçants et les résidents du quartier. Ils devront subir et vivre avec ces entraves pendant plusieurs mois. Et pour rendre cette période moins difficile, la Ville de Québec comme la Société de développement commercial travaillent sur une signalétique appropriée et la mise en valeur du quartier.

Dès le 14 juillet, Grande Allée sera fermée à la circulation entre l’avenue des Érables et l’édifice hôtelier Le Concorde, sur le cours du General-De Moncalm. Cette première phase de travaux devrait se terminer en novembre. Une autre phase est prévue d’avril à août 2015.

Pour contourner cette zone de travaux, la circulation sera détournée notamment sur la rue des Érables. «Plusieurs citoyens s’inquiètent pour leur sécurité. Il y a beaucoup de ces résidents qui se rendent à pied sur la rue Cartier et ils craignent de traverser la rue si la circulation est dense», explique Nicole Moreau, membre du conseil de quartier de Montcalm. Lors d’une présentation des travaux aux citoyens, nombre d’entre eux ont également évoqué le problème de stationnement, notamment entre les rues Fraser et René-Lévesque où il ne sera plus permis de se garer pour permettre aux autobus de tourner.

Les citoyens réclament également un panneau d’arrêt aux intersections des rues Sanders et Aberdeen. «Pour les automobilistes dans le quartier, le piéton est considéré comme un citoyen de seconde zone», constate Nicole Moreau.

Un passage piéton a également été proposé au niveau de la rue Sanders. «Il y a beaucoup de circulation piétonne dans le quartier. Ce passage piéton serait une solution pour protéger les personnes et notamment celles qui ont de la difficulté à traverser», mentionne Michel Bonnette, résident du quartier.

D’après les informations collectées, il devrait y avoir occasionnellement un contrôle de la vitesse sur la rue des Érables.

Période estivale

Du côté des commerçants, ils craignent une baisse de l’achalandage pendant l’été. Plusieurs critiquent la période de mise en action de ces travaux. «J’aurais aimé que ces travaux se fassent en basse saison. Nous faisons 60% de notre chiffre d’affaires entre le 20 juin et l’Action de grâces, c’est la grosse période touristique», constate Christian Fortier, propriétaire de L’Auberge du quartier, située sur Grande Allée.

Ce dernier confie être inquiet de l’impact de ces travaux. «Avec Internet, si un client met un mauvais commentaire au sujet des nuisances liées aux travaux, ça peut être dur. Les travaux s’étalent sur deux étés, on peut mourir», poursuit-il.

Des conduites vétustes

Pourtant ces travaux sont nécessaires. Datant d’une centaine d’années, les infrastructures sont vétustes et doivent être changées. «C’est un mal nécessaire. On prépare le quartier à avoir une Grande Allée exceptionnelle», explique Marc-André Pâlin, directeur général à la Société de développement commercial de Montcalm.

Et pour limiter les désagréments, la Ville de Québec travaille en collaboration depuis plusieurs mois avec les citoyens et les commerçants du quartier. Affichage bilingue, horaire de travail des ouvriers la journée, signalisation des stationnements, mise en place de pots de fleurs pour animer la zone des travaux, sont quelques-unes des actions qui devraient être mises en place. «Il faut encourager la clientèle à venir voir les commerçants même pendant les travaux. On sera accessible, il y aura des animations. Et après ces travaux, ça sera magnifique», assure Marc-André Pâlin.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *