uncategorized
19:36 27 juin 2014 | mise à jour le: 27 juin 2014 à 19:36 temps de lecture: 4 minutes

Solutions aux problèmes de mobilité dans Saint-Sauveur

CITOYENS – Après avoir mis en évidence les difficultés de mobilité dans le quartier Saint-Sauveur, l’équipe du Plan de mobilité durable du quartier a étudié diverses pistes pour remédier à ces problèmes. Leur compte-rendu est maintenant disponible sur le site Internet du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur.

Le quartier Saint-Sauveur possède de nombreux atouts pour favoriser les transports actifs. La forme de la trame urbaine, le tissu urbain serré et la forte densité de population sont des caractéristiques qui incitent la population à privilégier la marche, le vélo et les transports collectifs.

Et d’après l’étude menée, les déplacements actifs dans le quartier représentent 28% de l’ensemble des déplacements de la population.

Toutefois, l’équipe du Plan de mobilité durable du quartier (PMDQ) observe que «l’aménagement des rues limite, à plusieurs égards, la mobilité des piétons et des cyclistes. L’important débit de circulation, le manque d’aménagements piétons sécuritaires, l’absence de réseau cyclable fonctionnel et la faiblesse du réseau de transport collectif sont autant de facteurs qui entravent l’essor des déplacements actifs et collectifs», mentionnent les membres du PMDQ.

Dans leur diagnostic, ils mettent en lumière les obstacles que rencontrent les passants notamment ceux qui se déplacent avec une poussette, un panier à provisions ou un déambulateur. «Poteaux, marchepieds, borne-fontaine, automobiles stationnées en infraction, mauvais état et mauvais entretien des trottoirs…la liste est longue» sont autant de difficultés qui obligent les piétons à marcher sur la voie de circulation automobile.

Sécuriser les déplacements

L’équipe du PMDQ met également en évidence la sécurité des piétons du quartier. «Les personnes qui ne possèdent pas d’auto sont nombreuses dans le quartier et elles devraient avoir accès à tout ce que la ville peut leur offrir et mener une vie quotidienne qui ne soit pas gâchée par des moyens de transport médiocres. Il y a donc urgence à simplifier et à sécuriser les déplacements à pied et à vélo», mentionne-t-elle.

Des solutions

Les membres du PMDQ souhaiterait développer le réseau des pistes cyclables au sein du quartier.

Pour ce qui est du Réseau de transport de la Capitale, certains usagers doivent parcourir entre 500 et 750 mètres pour atteindre le réseau Métrobus. De plus, la fréquence des autobus ne semble pas satisfaire la population. L’équipe, qui a planché sur ces diagnostics, propose un passage plus rapproché entre les autobus.

Du côté des aménagements comme les escaliers de la Falaise, l’équipe a constaté qu’ils étaient utilisés. «On peut donc facilement supposer que l’augmentation des aménagements de qualité dans le quartier favoriserait l’emploi des transports actifs», stipulent les membres.

Pour remédier à l’absence de mobilier urbain, ces derniers préconisent l’ajout de supports à vélo, de fontaine, de banc ou de poubelle.

D’autres pistes de solutions seraient l’allongement des temps de traverse; avancée de trottoir pour éviter que les automobilistes se garent au plus près de l’intersection; zone de refuge pour les piétons; etc.

«Il convient de porter une attention particulière aux enfants, aux adolescents, aux aînés et aux personnes à mobilité réduite et de placer leur qualité de vie et leur sécurité au cœur des priorités», concluent les membres de l’équipe du Plan de mobilité durable du quartier Saint-Sauveur.

Des recommandations et un plan d’action seront présentés à l’automne prochain en consultations publiques et ensuite déposés à la Ville de Québec. Avec pour seul objectif : assurer la sécurité des piétons et des cyclistes.

Les documents sont disponibles sur le site Internet du Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur à l’adresse suivante : www.cccqss.org.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *