uncategorized
18:05 5 septembre 2014 | mise à jour le: 5 septembre 2014 à 18:05 Temps de lecture: 2 minutes

Décès d’un cycliste: la Fraternité des policiers appelle au calme

«La Ligue des droits et libertés doit cesser d’attiser les tensions», estime Bernard Lerhe, président de la Fraternité des policiers de la Ville de Québec. Par le biais d’un communiqué, M. Lerhe demande au porte-parole de la Ligue des droits et libertés, aux leaders d’opinion et à différents spécialistes de «cesser d’attiser les tensions dans [Saint-Roch]».

Depuis l’accident mortel survenu sur la rue St-François ce mercredi en début d’après-midi, de nombreux commentaires, dont certains incriminants, ont été émis sur différentes tribunes à l’endroit des policiers impliqués. «Je demande à ces porte-parole de faire preuve de discernement et de prudence lorsqu’ils se prononcent sur des dossiers sensibles comme celui-là», ajoute le président de la Fraternité.

Par ailleurs, M. Lerhe estime que la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, qui a ordonné cette enquête, devrait permettre à la Sureté du Québec de donner certaines informations qui sont connues et qui ne nuiraient pas à l’enquête ou demander à sa collègue la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, de nommer un procureur de la Couronne au dossier pour que lui divulgue des renseignements, le tout dans une optique de transparence dans cette enquête.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *