uncategorized
20:46 8 septembre 2014 | mise à jour le: 8 septembre 2014 à 20:46 temps de lecture: 2 minutes

Du stationnement «intelligent» au centre-ville de Québec

TRANSPORTS. L’administration Labeaume vient de lancer lundi son logiciel de téléjalonnement dynamique, pouvant se traduire par un système de stationnement intelligent en temps réel.

Ainsi, les automobilistes à la recherche d’un stationnement dans les quartiers Saint-Roch, du Vieux-Québec et de la colline Parlementaire pourront être informés sur l’un des 33 panneaux fournissant le nombre de places restantes dans les parcs autos de la SPAQ.

Pour l’instant, 7 000 cases de stationnement sont intégrées au système. Il manque encore près de 4 000 cases, appartenant à Kevlar et Vinci, pour compléter le téléjalonnement dynamique. «On a signé un protocole d’entente avec la SPAQ. Kevlar et Vinci se sont engagés à se joindre au système un peu plus tard», a indiqué Rémy Normand, membre du comité exécutif responsable du transport.

«Les études soutiennent que les automobilistes cherchant un stationnement peuvent représenter 30% de la circulation. Avec le système, il sera possible de savoir où se stationner avant d’arriver au centre-ville C’est un premier geste pour réduire la congestion. D’autres mesures seront annoncées cet automne», a précisé le maire de Québec, Régis Labeaume..

Événements d’importance

Les 16 autres panneaux (pour un total de 49 panneaux) serviront à transmettre des renseignements sur des événements d’importance ou des situations d’urgence perturbant la circulation, comme l’alerte à la bombe – qui s’est révélée fausse – survenue dimanche soir, à l’Hôtel-Dieu de Québec.

«Si les gens avaient été informés via les panneaux, on aurait pu éviter un embouteillage. Quant aux événements, les automobilistes seront informés quelques jours d’avance, comme le Grand Prix Cycliste, où la circulation sera perturbée vendredi», a ajouté M. Labeaume.

Le système de téléjalonnement – dont le logiciel est une première au pays – a nécessité un investissement de 1,54 M$ de la Ville de Québec. Les entreprises participantes, soit SPAQ (8$ chaque année/case de stationnement) ainsi que Kevlar et Vinci (4$ chaque année/case de stationnement), contribueront suffisamment à la maintenance du système, assure l’administration Labeaume.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *