uncategorized
16:06 28 mai 2013 | mise à jour le: 28 mai 2013 à 16:06 temps de lecture: 2 minutes

Des actes de vandalisme sur la rue Saint-Amable

De nombreux actes de vandalisme se déroulent régulièrement dans la rue Saint-Amable, surtout le soir, à la sortie des bars, situés sur Grande-Allée. Les résidents sont exaspérés par la situation et réclament une présence policière plus accrue dans le secteur.

Vitres brisées, rétroviseurs arrachés, carrosseries endommagées, voilà le constat que font de plus en plus souvent les résidents de cette rue du Vieux-Québec.

«C’est la même chose depuis plusieurs années, surtout le soir. Les jeunes vont monter sur les voitures. Mon fils a déjà eu son antenne et son miroir cassés», confie une résidente.

«Les gens qui sortent des bars s’amusent à briser gratuitement les voitures, déplore une citoyenne. On est exaspéré et puis à un moment donné, les assurances ne veulent plus nous assurer car on fait trop de réclamations.»

Dix plaintes

«Au moment de la sortie des bars, nous sommes très présents dans le secteur de Grande-Allée et des rues avoisinantes. Nous sommes proactifs», confie Nancy Roussel, relationniste au Service de police de la Ville de Québec.

«On a déjà demandé à ce qu’il y ait des policiers qui passent plus souvent dans le secteur, le soir. Parfois l’été, on voit qu’il y a plus de policiers», explique une riveraine.

«On s’est déjà plaint plusieurs fois à la police», rajoute une résidente.

La police de Québec invite la population à signaler les méfaits et actes de vandalisme. «Les patrouilleurs de l’unité Gripp se déplacent dans le secteur. Les personnes qui sortent des bars les voient. Ils ne sont pas statiques. Et si quelqu’un appelle au moment d’un méfait, nous serons en mesure de vérifier sur le champ», poursuit-elle.

Certains résidents proposent la mise en place de caméras de surveillance.

Sur les derniers mois, le service de police a reçu dix plaintes.

 

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *