uncategorized
14:28 20 février 2013 | mise à jour le: 20 février 2013 à 14:28 Temps de lecture: 3 minutes

Au secours des pizzas Gémini

Amoureux des pizzas Gémini, des citoyens se lancent au secours des deux pizzérias, l’une à Saint-Roch et l’autre à Limoilou, fermées depuis trois mois. Ils ont spontanément mis en place, via une plate-forme en ligne, une campagne de soutien financier au restaurateur, Olivier Ouellet.

«Cela faisait quelque temps qu’on voyait que ça n’allait pas très bien. Nous étions tellement déçus de voir les pizzerias fermées», confie Élise Rousseau, porte-parole du comité de sauvetage Gémini.

En effet, en décembre dernier, l’assureur informe Olivier Ouellet que la hotte de son établissement, situé dans Saint-Roch, n’est pas conforme. Les coûts sont exorbitants, c’est la fermeture. Sa succursale, située dans Limoilou, ne parvient pas à elle seule à subvenir à la perte de revenus. Les deux pizzérias, l’une créée en 2009 et l’autre en 2012, ferment leurs portes.

«Une vague d’amour»

Depuis trois mois, le restaurateur n’est pas retourné devant ses fourneaux et les factures s’empilent. Alors qu’il songe à vendre ses deux établissements, un petit comité de citoyens, composé de Julie Tremblay-Potvin, Élise Rousseau, Mathieu Ouellet, Stéphane Valois, Lucie-Claire Boutoille, se forme pour lui venir en aide et créer un plan de sauvetage. «C’était une vague d’amour lancée le jour de la Saint-Valentin. Il faut sauver les pizzas Gemini», poursuit la jeune femme. «Je suis tellement content de voir que le monde est là et se mobilise pour moi. En 12 ans de restauration, c’est la première fois que je vois ça», confie le restaurateur Olivier Ouellet.

Une page Facebook, Québec AIME Pizzeria Gemini, est créée et en moins de 36 heures, un véritable mouvement s’est créé. En quelques heures, la Page comptabilise 300 clics «J’aime». Et quelques jours, ce sont 1000 «J’aime» qui sont enregistrés. «On a imaginé des forfaits remplis d’amour pour tous les budgets, tous les appétits et tous les états civils», explique Élise Rousseau.

Et l’objectif est clair : vendre 500 forfaits et amasser 25 000 $ en deux semaines pour payer les factures, le loyer et ainsi récupérer, auprès du propriétaire, les clefs de la pizzéria de Saint-Roch et poser une poser nouvelle hotte. «Je disais toujours que nous avions les meilleurs clients du monde. En ce moment, je me rends vraiment compte que c’est vrai», conclut le restaurateur.

La campagne de financement est lancée au www.igg.me/at/quebecaimegemini. Information sur la page Facebook Québec AIME Pizzeria Gemini.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Philippe Raymond, ancien salarié; Élise Rousseau, porte-parole du comité de sauvetage Gémini; Olivier Ouellet, propriétaire des pizzerias et Marie-Pier Lechasseur, ancienne gérante, se sont retrouvés devant le restaurant de la rue Saint-Joseph.

(Photo Isabelle Le Maléfan)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *