uncategorized
15:43 16 décembre 2013 | mise à jour le: 16 décembre 2013 à 15:43 temps de lecture: 7 minutes

Un nouveau Château Frontenac dès cet été

Les travaux de rénovation du Château Frontenac, qui ont débutés en mai dernier, se poursuivent avec une bonne cadence. Après l’extérieur et la toiture, c’est à l’intérieur de se refaire une beauté. Plusieurs activités de lancement pour célébrer la fin des travaux sont prévues en juin prochain.

Hall d’entrées, corridors, chambres, salles de réunions, restaurants ou encore cuisines, voici la liste des différents espaces du Château Frontenac qui seront rénovés au cours des prochains mois.

«Il s’agit d’un projet total de 14 mois de travaux. Ce sont plus que des rénovations, c’est une réinvention du Château. Il s’agit de le repositionner, car la compétition dans l’hôtellerie est féroce et on veut amener le Château à un autre niveau de luxe», explique d’emblée Robert Mercure, directeur général du Fairmont Le Château Frontenac.

Pour ce faire, 400 chambres de l’hôtel seront complètement rénovées, avec de nouvelles salles de bain et un nouveau décor. Compte tenu de l’ampleur du projet et pour permettre à l’hôtel d’être toujours opérationnel, les contrats de rénovation sont octroyés par bloc de 40 à 50 chambres. «À date, on a fait 120 chambres», précise le directeur général.

En 2007, déjà 218 chambres avaient été rénovées. «Elles vont être rafraichies avec de nouvelles peintures, de nouveaux meubles. Il s’agit de les remettre au goût du jour», poursuit-il.

Fairmont Or, qui est un petit hôtel dans l’hôtel, situé entre le 12e et le 17e étage de la tour principale, est un produit haut de gamme qui sera agrandi, passant de 47 à 60 chambres. Elles seront complètement rénovées et prêtes pour juin 2014.

Sans oublier tous les corridors de l’hôtel qui seront refaits et qui seront plus éclairés.

De nouvelles salles de réunion

Le Château Frontenac manquait de salles de réunion. Una analyse avait permis de démontrer que l’établissement perdait des dizaines de milliers de nuitées en raison d’un espace de réunion trop petit. «On est en train d’augmenter la superficie de notre espace de réunion, la faisant passer de 25 000 à 40 000 pieds carrés. Il s’agit du plus grand défi du Château. Cet ajout sera très rentable, car on est capable de récupérer des groupes qui étaient trop grands pour nous et maintenant, on peut se vendre à d’autres marchés», poursuit-il. En effet, depuis l’annonce de cet agrandissement, le carnet de réservations des groupes se remplit déjà pour 2015 et 2016.

Pour réaliser ce projet, la direction a relocalisé les bureaux et les magasins du sous-sol pour créer un niveau totalement réservé aux salles de réunion.

«On est rendu à 40 000 pieds carrés disponibles pour les salles de réunion. Ça nous donne la chance de faire deux grands congrès au même moment, ce que nous n’étions jamais capables de faire auparavant», explique-t-il.

Les salles de réunions du deuxième étage se feront une cure de jouvence avec de nouveaux tapis, rideaux, tapisseries et meubles.

Des nouveautés…

Du côté de la restauration, les restaurants et les cuisines vont être renouvelés. Actuellement, c’est le restaurant Le Champlain qui est remis au goût du jour. Ce dernier rouvrira ses portes en mars.

Le bar Saint-Laurent sera rebaptisé le 16 08, en référence à la date de la fondation de la ville par Samuel-De Champlain. Le bar rouvrira en avril prochain.

Une nouvelle verrière sera aménagée au-dessus de la terrasse extérieure du bar Saint-Laurent. «Le lounge qui s’y trouvait était difficile à utiliser, car il faisait trop froid ou il y avait trop de vent. On va bâtir une nouvelle verrière, avec la plus belle vue de Québec», mentionne avec fierté le directeur général. Ce nouveau concept s’appellera le Sam, en l’honneur à Samuel-De Champlain. Le Sam sera un bistro évolutif avec une cuisine créative et plus informelle. Quant au Champlain, il offrira une cuisine à base de produits du Québec.

Un nouveau spa fera son apparition à côté de la piscine. Il portera le nom de Spa du Château et ouvrira en avril.

Dans les plans, il est également prévu l’agrandissement du club de santé sur la terrasse extérieure.

… tout en conservant le patrimoine

Le hall d’entrée sera également rénové. «Nous rénovons tout en protégeant l’héritage patrimonial. On veut rectifier des déficiences comme le plancher de marbre à recristalliser, on souhaite ajouter de nouveaux meubles. On veut renouveler les lustres qui datent de l’origine du Château. On veut garder les boiseries et tout ce qui donne ce cachet spécial au Château», détaille Robert Mercure.

Situé sur un site historique reconnu par l’UNESCO, «il y a de nombreuses normes à respecter. On veut protéger le patrimoine. C’est plus difficile de rénover que de bâtir un nouvel hôtel, car il faut protéger le patrimoine, il y a toutes sortes d’exception à gérer et nous devons demander des autorisations à la Ville», explique-t-il.

Et pour rappeler l’histoire de ce site, un partenariat a été signé avec Parcs Canada. Des artefacts du fort Saint-Louis, qui datent de 400 ans, seront exposés dans les corridors et dans les salles de réunion et les salons du sous-sol.

Un investissement de 75 M$

L’investissement pour la rénovation du Château avait été évalué à 66 M$. Le budget est actuellement estimé à 75 M$.

Le Château Frontenac est perçu, par la compagnie Ivanhoé Cambridge, propriétaire du Château, comme le symbole du Québec. «C’est une responsabilité de maintenir la qualité. Le propriétaire croit à Québec, au Château. Il voit l’opportunité à long terme de garder le Château très dynamique dans le marché. Il faut toujours se renouveler, car sinon, on risque de ne plus être compétitif», confie Robert Mercure.

«La rénovation du Château est tout un défi mais le produit sera spectaculaire une fois fini», assure Robert Mercure.

La fin des travaux, initialement prévue pour l’édition 2014 du Carnaval de Québec, est prévue à la fin mai et plusieurs activités de lancement devraient se dérouler en juin prochain. «Il ne faut pas oublier que le Château reste ouvert pendant les travaux. C’est le projet avec le plus d’envergure dans l’histoire du Château en termes de rénovation», conclut le directeur général.

Le Château Frontenac en chiffres

2 000 : c’est le nombre de fenêtres donnant une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent, la ville de Québec et les jardins intérieurs du Château

30 : c’est le nombre d’années qu’il aura fallu pour que le cuivre du toit prenne sa couleur verte.

300 000: c’est le nombre d’invités accueillis par année

500 : c’est le nombre d’employés permanents. Ce chiffre s’élève à 750 employés en haute saison

3 000 : c’est le nombre de repas servis par jour au Château.

4 : c’est le nombre de ruches qui se situent sur le toit du Château. Chacune contient jusqu’à 70 000 abeilles.

650 : c’est la quantité, en livre, de miel produit chaque année.

Pour une visite virtuelle du Château, consultez le www.nouveauchateau.com.

(I.L.M.)

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *