uncategorized
20:00 4 mars 2013 | mise à jour le: 4 mars 2013 à 20:00 temps de lecture: 4 minutes

Les Amazones, prêtes pour le Défi des Sables

Technologue en radio-oncologie à l’Hôtel-Dieu de Québec, Martine Lambert participera, avec son équipe «Les Amazones», au Défi des Sables, qui se déroulera du 18 au 26 mai, dans le désert de l’Ouest Américain. Son objectif est d’amasser au moins 6 500 $ pour la Fondation du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ), afin de financer le projet de fabrication de prothèses mammaires externes personnalisées mis en place par sa collègue et son amie, Louise Desmeules, la seule épithésiste au Québec.

«Je participe à ce Défi des Sables pour soutenir le projet de prothèses mammaires externes personnalisées de mon amie, Louise Desmeules. Tout l’argent que nous allons amasser sera entièrement remis à la Fondation du CHUQ pour ce projet», explique Martine Lambert.

Lors de ce défi, elle sera accompagnée de trois autres femmes, Nadya Gaudet, de Saint-Gabriel-de-Valcartier; Kathleen Gendron, de Cap-Rouge, en rémission d’un troisième cancer du sein et l’épithésiste, Louise Desmeules.

«Notre équipe s’appelle «Les Amazones» pour rappeler que, dans la mythologie grecque, les Amazones étaient un peuple de femmes guerrières. La légende raconte qu’elles avaient coutume de se couper le sein droit afin de pouvoir tirer à l’arc à flèche. Le symbole veut vraiment dire celles qui sont privées d’un sein, explique Martine Lambert.

Tous les jours, je côtoie des patientes qui ont subi un cancer ou une mastectomie. Je les vois les séquelles et comme c’est difficile à vivre.»

Un projet novateur

Les prothèses, disponibles actuellement sur le marché, sont réalisées à la chaîne. Elles ne s’adaptent pas forcément au thorax des patientes.
Dans le domaine de l’épithésie depuis 13 ans, Louise Desmeules fabrique des yeux, des nez et des oreilles pour des personnes ayant perdu une partie de leur visage pour diverses raisons. Personnellement touchée par le cancer du sein, il y a six ans, Louise Desmeules porte aujourd’hui une prothèse. «Par mon métier, je peux aider les autres avec des prothèses personnalisées. C’est mon expérience de vie qui m’a amené à ce projet de prothèses mammaires externes personnalisées aux femmes qui ont subi l’ablation d’un sein», confie Louise Desmeules.

Avec le projet de prothèses mammaires externes, unique à Québec, «cela va améliorer la vie des femmes. Je me souviens une patiente me dire après le traitement : je reste offensée dans mes chairs. Toutes les fois qu’elles se regardent, ces femmes ont sans cesse le rappel de leur maladie », poursuit Martine Lambert.

Diverses activités de financement

Les Amazones espèrent amasser 26 000 $ en participant à ce défi pédestre. Le coût total du projet de Louise Desmeules est, quant à lui, estimé à 220 000 $.
Plusieurs activités ont déjà été mises en place pour financer le projet comme la vente de pâtisserie ou encore de bonbons. «Pour Pâques, nous organisons la vente de chocolat avec la création du seinbiose, un modèle créé par Louise et son conjoint, qui sera confectionné par la chocolaterie Érico. Puis, il y a aura la vente de 800 billets pour gagner entre autres un crédit voyage de 3000 $», poursuit Martine Lambert.

En attendant le départ, Martine Lambert s’entraîne tous les jours. «Je marchais beaucoup auparavant, mais là, je veux être encore plus en forme. Donc, je marche une quinzaine de kilomètres tous les matins avant de venir au travail. Beau temps, mauvais temps, je marche 2 h 30 tous les jours. Je suis en ébullition. Ce projet est enivrant», confie la technologue.

Les personnes intéressées à effectuer un don en ligne pour appuyer la cause sont invitées à cliquer sur le lien suivant : http://donation.fondationduchuq.org/Pages/Teams/Team.aspx?team=476

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *