uncategorized
14:03 26 avril 2013 | mise à jour le: 26 avril 2013 à 14:03 Temps de lecture: 3 minutes

La Maison des Petites Lucioles devrait bientôt déménager

Un encan silencieux, récemment organisé, au profit de la Maison des Petites Lucioles a permis d’amasser plus de 15 000 $. Cette somme sera investie pour concrétiser le projet de déménager l’organisme dans une maison plus grande permettant l’accueil de neuf enfants lourdement handicapés.

La Maison des Petites Lucioles offre des services de répit et de soutien à de jeunes enfants lourdement handicapés, de la naissance à 12 ans, ainsi qu’à leur famille. Pour les enfants, âgés entre 0 et 6 ans, cet organisme est la seule maison de répit dans la région. Elle opère, depuis cinq ans, jour et nuit, sept jours par semaine. Actuellement installé à Saint-Sauveur, l’organisme à but non lucratif souhaite quitter ses locaux pour une maison plus grande. «Nous sommes locataires de cette maison où nous pouvons six enfants à la fois. Notre projet est de nous relocaliser pour pouvoir accueillir neuf enfants. Actuellement, nous avons de nombreux enfants sur la liste d’attente, on ne fournit pas à la demande», confie Nicole Ouellet, directrice de la Maison des Petites Lucioles.

L’établissement vient en aide à une trentaine de familles. «Nous offrons du répit aux familles pour quelques heures ou une fin de semaine ou plus longtemps», poursuit-elle.

Des démarches en cours

L’organisme a déposé une offre d’achat la semaine dernière pour un local, situé dans l’arrondissement de la Cité-Limoilou, afin de demeurer dans les quartiers centraux de Québec. «Nous aurions voulu une maison, mais la particularité des enfants que nous accueillons, car ils ont autant un handicap physique qu’intellectuel, l’achat d’une maison aurait nécessité un zonage particulier et c’est très compliqué à obtenir. Nous sommes considérés un peu comme un hôpital, car nous avons trois autochtones du Nord du Québec en hébergement de façon permanente. Donc, nous cherchons un local», explique-t-elle.

Avant d’emménager, le nouveau local de la Maison des Petites Lucioles devra d’abord être aménagé en fonction du handicap des enfants. En effet, 30 % d’entre eux sont en fauteuil roulant. Puis, il faudra faire toute la décoration. «L’intérieur sera aménagé comme une maison, nous voulons garder le cachet familial et résidentiel. Chambres, salles de bain, salle de jeux, cuisine, etc seront recréées. Il y aura des couleurs vives sur les murs. On voudrait également simuler un petit porche à l’extérieur pour que les enfants aient l’impression d’entrer dans une vraie maison», poursuit Nicole Ouellet.

L’organisme espère emménager dans sa nouvelle maison d’ici la fin de cet été.

 

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *