uncategorized
21:28 22 août 2013 | mise à jour le: 22 août 2013 à 21:28 temps de lecture: 3 minutes

Écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres: Leboeuf Société immobilière se retire du projet

Leboeuf Société immobilière et la Ville de Québec ont annoncé, jeudi après-midi, de façon conjointe la fin de leur entente concernant le projet de construction de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres. Les contraintes techniques du projet conjuguées aux conditions actuelles du marché ont motivé cette décision.

Par voie de communiqué, le consortium a dit comprendre parfaitement les sensibilités de la Ville de Québec et son souci de maintenir, dans leur intégralité, les éléments et balises prévus dans l’appel d’offres.

Un ensemble de facteurs, comme l’état du sol à certains endroits qui ne peuvent pas soutenir un nombre élevé d’étages, empêchent le promoteur de livrer la vision proposée initialement pour offrir des espaces de vie à un coût compétitif dans les délais prescrits. Parmi les critères importants de ce projet, l’accessibilité financière constitue l’un des principes fondamentaux d’un écoquartier.

«Les paramètres du projet initial ont changé et les conditions optimales pour réaliser l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres ne sont plus au rendez-vous. Les deux parties ont donc convenu conjointement de mettre un terme à la proposition qui les liait, évitant ainsi de livrer un projet en deçà de leurs aspirations communes et des attentes de la population», a mentionné le promoteur.

La Ville va de l’avant

En point presse à l’hôtel de ville, le vice-président du comité exécutif, François Picard, et le responsable des grands projets à la Ville, Charles Marceau, ont déclaré que la Ville ira tout de même de l’avant en réalisant, dans les prochains mois, les rues et les infrastructures servant à ériger les premières constructions de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres dès 2014.

«À compter d’aujourd’hui, la Ville devient le maître d’œuvre de ce projet. Des appels d’offres seront d’ailleurs lancés bientôt pour réaliser les plans et devis afin de construire les infrastructures et les rues d’ici le printemps prochain», a indiqué M. Picard.

Des terrains par petits lots

Pour permettre à davantage de constructeurs et de promoteurs de participer à l’érection de ce quartier unique et innovateur, la Ville vendra en parallèle les terrains desservis en plusieurs petits lots par l’entremise d’un autre processus d’appels d’offres, tout en s’assurant du respect du concept architectural élaboré.

Selon le concept original, l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres doit présenter une mixité d’usages en proposant du résidentiel, du commercial, des bureaux et autres, ainsi qu’une mixité sociale par des logements de tous types offerts dans une gamme de prix variés. L’empreinte écologique liée à la construction de l’écoquartier doit aussi être minimisée en favorisant les innovations technologiques et en privilégiant le bois dans la construction des bâtiments.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *