uncategorized
21:40 1 octobre 2013 | mise à jour le: 1 octobre 2013 à 21:40 temps de lecture: 3 minutes

Les travaux de l’école de la Cité vont bon train

Les importants travaux d’aménagement de l’école secondaire de la Cité se poursuivent. Entrepris le 24 septembre 2012, ils devraient être achevés d’ici quelques mois.

L’école secondaire de la Cité est en pleine restructuration. Les travaux d’agrandissement et d’aménagement en cours permettront d’améliorer les installations existantes et de répondre aux besoins des élèves handicapés, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, qui fréquentent l’établissement scolaire. En effet, l’école accueille 24 élèves souffrant de déficience intellectuelle profonde et 48 autistes. «Il s’agit de deux clientèles qui ont des besoins très particuliers», explique Brigitte Allard, directrice de l’école secondaire de la Cité.

Des aménagements adaptés

Ces travaux, dont le coût s’élève à un peu plus de 9 M$, offriront un nouveau cadre scolaire à ces élèves, âgés entre 13 et 21 ans.

Les élèves ayant une déficience intellectuelle profonde découvriront d’ici quelques mois des locaux avec un accès plus facile pour les chaises et les lits roulants. «Les aires seront plus larges. Il y aura des lève-personnes pour faciliter le déplacement des élèves. Des salles permettront de travailler le côté sensoriel des jeunes. Il y aura également une salle noire, sans lumière, pour permettre d’éveiller les stimuli des élèves», détaille la directrice.

Au niveau de la motricité, il y aura des jeux adaptés avec des balançoires, des vélos ou encore des planches à roulettes.

Pour les élèves atteints d’autisme, tout a été étudié. Les couleurs seront pâles pour éviter tous sentiments d’agression. «On travaille sur les textures. Dans certaines pièces, il y aura du béton ou du bois. La classe sera plus grande avec un local si l’élève a besoin de s’isoler. Il y aura aussi une sous-classe où l’on pourra étudier avec seulement un ou deux jeunes», poursuit-elle.

Ces travaux ont également été l’occasion de repenser le transport scolaire. Une fois les travaux terminés, l’accès des autobus se fera par l’arrière de l’établissement scolaire et non plus par l’avant comme aujourd’hui. «Cela facilitera les déplacements et les élèves seront à l’abri des intempéries», explique la directrice.

Depuis la rentrée de septembre 2012, les élèves poursuivent leur scolarité à l’école Anne-Hébert. Ils devraient pouvoir être de retour en janvier prochain, une fois que l’ensemble des installations aura été testé et que le personnel aura été formé aux nouveaux équipements.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *