uncategorized
18:09 16 octobre 2013 | mise à jour le: 16 octobre 2013 à 18:09 temps de lecture: 3 minutes

Légionellose: Pas de recours collectif pour le moment

Représentant les familles des 14 victimes de légionellose et des quelque 180 personnes ayant subi des complications à l’été 2012 dans un secteur de la basse-ville de Québec, Me Jean-Pierre Ménard a déclaré, aujourd’hui, qu’il était encore trop tôt pour amorcer un recours collectif contre un ou des responsables de cette éclosion et de sa gestion.

Commentant la sortie du rapport d’enquête de la coroner Me Catherine Rudel-Tessier, l’avocat de Montréal a mentionné qu’il avait sollicité des expertises pour pousser plus loin l’analyse juridique de ce dossier afin de déterminer si un recours collectif sera exercé.

En point de presse avec Solange Allen, dont le conjoint Claude Desjardins figure au nombre des victimes, Me Ménard a souligné que l’intervention de la coroner a été bénéfique pour l’ensemble des personnes et organisations concernées, car les mesures préventives les plus importantes semblent être en place ou sur la voie de l’être pour prévenir la répétition d’une telle tragédie.

«Notre étude globale n’est pas encore terminée et nous déciderons au cours des six à huit prochaines semaines si des recours peuvent être exercés, contre qui et par quels moyens. Il est aussi trop tôt pour évaluer la valeur des réclamations», a précisé Me Ménard en notant que le rapport de la coroner ne se prononce pas sur la responsabilité.

La Santé publique n’était pas prête

Après analyse du rapport de la coroner, Me Ménard est revenu sur l’importance du fait que la Direction régionale de la Santé publique n’était pas prête à agir rapidement parce ce que les recommandations émises lors des éclosions passées remontant à 1996 et 2009 n’avaient pas été mises en place et qu’elle n’avait donc pas les outils nécessaires.

«Cette situation a entraîné un long délai de réaction et une perte de temps déterminante pour trouver l’origine de cette éclosion provenant d’une tour aérorefroidissante. La Santé publique a navigué à l’aveuglette avec les résultats que l’on connaît maintenant à la sortie de ce rapport», a indiqué Me Ménard jugeant primordial que des sanctions pénales plus importantes soient imposées aux fautifs.

On peut consulter le rapport de la coroner sur le site www.coroner.gouv.qc.ca . Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Représentant les familles des 14 victimes de légionellose et des quelque 180 personnes ayant subi des complications à l’été 2012, Me Jean-Pierre Ménard a commenté la sortie du rapport d’enquête de la coroner Me Catherine Rudel-Tessier, accompagné de Solange Allen, dont le conjoint Claude Desjardins figure parmi les gens décédés. (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *