uncategorized
13:43 21 juillet 2013 | mise à jour le: 21 juillet 2013 à 13:43 temps de lecture: 3 minutes

Arrimage du Saint-Laurent vient d’installer une usine portative de filtration d’eau

Depuis mardi 16 juillet, une usine portative de filtration des eaux de surface est installée aux abords du bassin de décantation, situé sur le terminal de la baie de Beauport. Cette usine restera en fonction jusqu’à la fin des travaux de construction d’un deuxième bassin, plus grand, prévu en 2014.

Avec l’ajout des 15 canons à eau sur le site pour rabattre les poussières au sol et les dernières précipitations, le bassin de décantation est à pleine capacité.

L’eau de ruissellement et l’eau de pluie présentes sur le terminal sont collectées et acheminées vers le bassin de décantation pour être filtrées avant de retourner dans le fleuve.

«Cette usine mobile vient en support au bassin de décantation», explique Johanne Lapointe, vice-présidente développement corporatif et communication pour Arrimage Québec.

L’usine ajoute ainsi une capacité de 258 m3 d’eau par jour.

Des analyses fréquentes

Tous les deux jours, des analyses sont effectuées afin de s’assurer que l’eau, rejetée dans le fleuve Saint-Laurent, ne comporte plus aucune trace de polluants, comme le fer.

«L’eau est pompée dans le bassin de décantation et envoyée vers l’usine mobile. Grâce à un procédé physico-chimique, on sépare l’eau brute de tous polluants et métaux. Une fois traitée, l’eau est envoyée dans le décanteur où les floculants et l’eau propre se séparent. Les boues non traitées sont rejetées dans le bassin. Une fois ce processus terminé, l’eau propre se déverse dans le fleuve», explique Nicolas Hamel, directeur de projets pour Arrimage du Saint-Laurent.

L’usine est actuellement en location auprès de la compagnie Mabarex. Son coût mensuel est de plus de 5 000 $. «Nous pensons aussi à l’acheter malgré le nouveau bassin», confie Johanne Lapointe. En effet, ce serait une mesure de sécurité supplémentaire en cas de pluie diluvienne, par exemple.

L’usine mobile restera en fonction jusqu’à ce que le nouveau bassin de décantation, plus grand, soit fonctionnel. Les travaux sont prévus l’an prochain.

Une nouvelle directrice de l’environnement

Spécialiste en gestion environnementale et vérificatrice environnementale agréée, Micheline Caron vient juste de rejoindre l’équipe d’Arrimage Saint-Laurent. «Avec tout le travail que nous avons fait depuis l’automne dernier, on voulait avoir une personne qui mesurerait l’efficacité des actions mises en place. Son rôle est de s’assurer que toutes les politiques, les procédures et les nouvelles méthodes de contrôle soient efficaces», explique Johanne Lapointe. Lorsque le plan d’actions, déposé en mai dernier, sera bien avancé, l’entreprise s’inscrira dans une démarche de certification ISO 14000.

Rappelons qu’un plan d’actions correctives de plus de 12 M$ visant à minimiser les émissions de poussières est en cours. Les premières mesures ont été mises en place à l’automne dernier dont l’installation de canons à eau. D’autres sont à venir comme la relocalisation d’une route, des modifications apportées à des entrepôts, des stations de lavage pour tous les véhicules, etc. L’ensemble du plan devrait être réalisé d’ici la fin 2013.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *