uncategorized
19:29 10 juillet 2013 | mise à jour le: 10 juillet 2013 à 19:29 temps de lecture: 3 minutes

Visite de chantier du projet résidentiel District 03

La construction du projet résidentiel District 03 va bon train, dans la rue de la Reine entre les rues du Parvis et de la Chapelle, dans le quartier Saint-Roch. Il s’agit de la première structure en bois de six étages de l’est de l’Amérique du Nord.

District 03 est le premier bâtiment dont la structure de béton a été convertie en bois.

Cette conversion est pourtant le fruit du hasard, comme l’explique le coprésident de GM Développement, Jean Campeau : «ce projet vient d’un problème qui est arrivé en cours de route. Le sol avait beaucoup de liquéfaction. On devait mettre des pieux dans le sol pour supporter le bâtiment et cela coûtait une petite fortune. Le bois était près de 50 % plus léger que le béton donc il donnait un avantage sur le nombre de pieux à insérer dans le sol.»

De multiples avantages

Sur le plan acoustique, une chape de béton est coulée par-dessus le plancher avec une membrane insonorisante pour donner l’équivalent du béton. Et le bois permet une réduction considérable de la consommation énergétique. «L’engouement pour le bois est tellement positif. C’est une matière première d’ici qui répond à la nouvelle tendance écologique. Et pour ce qui est du budget, ce n’est pas plus cher que le béton», confie-t-il. Il n’aura fallu qu’une vingtaine de jours pour ériger le bâtiment de six étages, en épinette noire. «Pour une construction en béton, il aurait fallu le double de temps», explique Frédéric Verreault, porte-parole de Nordic Structures bois, qui fabrique les panneaux de bois.

Sur le plan de la sécurité, Nordic Structures bois a basé son analyse sur les réalisations faites en Europe. «Le bois lamellé-croisé a une telle densité que le feu va se fatiguer avant d’atteindre le cœur de la pièce structurale, permettant une évacuation des habitants», poursuit-il.

Le bois, qui arrive en panneaux de grandes dimensions (jusqu’à 8 pi par 64 pi), permet une livraison plus rapide des unités de condos. «Dès qu’un étage est terminé, les corps de métiers comme le plombier ou l’électricien peuvent déjà commencer à travailler. Il n’est pas nécessaire d’attendre que la bâtisse soit terminée», souligne Jean Campeau.

Ce projet d’habitation, unique en son genre évalué à 12 M$, comprend trois bâtiments : un de trois niveaux, un autre de quatre étages et un autre de six niveaux. Ils seront reliés par une passerelle de verre. Le projet disposera d’une terrasse et une piscine sur le toit. Il comptera 53 condos de 512 pi2 à 1145 pi2, vendus entre 135 000 $ et 290 000 $. Quelques unités sont encore disponibles puisque 90 % du projet a été vendu. La livraison est prévue pour septembre.

 

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *