uncategorized
20:55 25 novembre 2013 | mise à jour le: 25 novembre 2013 à 20:55 temps de lecture: 3 minutes

Une patinoire en cours de montage sur les plaines d’Abraham

Une nouvelle patinoire réfrigérée est en cours de montage sur les plaines d’Abraham, en face du parc Jeanne-d’Arc. Les premiers patineurs devraient pouvoir glisser sur la glace dès le 20 décembre.

La présentation du Pentathlon des neiges, du 22 février au 9 mars prochain, et la première compétition du Triathlon d’hiver à Québec, les 8 et 9 mars prochain ont été deux éléments importants qui ont permis la mise en place de cette patinoire réfrigérée.

L’anneau de glace de 420 mètres de long et de 7 mètres de large sera accessible gratuitement à partir du 20 décembre, de 10 h à 22 h. Un chalet des patineurs sera également monté pour s’y réchauffer. Ce dernier offrira un service de location de patins.

«Toute la population pourra profiter pleinement de cette structure pendant quelques mois, jusqu’à la fin mars, dans un décor féérique», explique Sylvain Légaré, membre du comité exécutif responsable des dossiers des sports, des loisirs et de la vie communautaire à la Ville de Québec.

Le Pentathlon des neiges, au cours des cinq dernières années, a annulé la compétition de patins à Québec à deux reprises. «C’était 5 000 athlètes qui débarquaient ici, malheureusement privés d’une glace. Ça ne marchait pas. On a voulu sécuriser l’évènement avec une patinoire réfrigérée. Gestev va nous produire une glace parfaite même s’il pleut», poursuit-il.

Entre 300 et 350 patineurs

La construction de la surface glacée vient de débuter. Depuis le samedi 23 novembre, les tapis réfrigérés, achetés par Gestev pour le Red Bull Ice Crashed, ont commencé à être déroulés. «Ce projet d’anneau de glace est fantastique. Il est situé au bord du fleuve avec vue sur le château Frontenac, sur les plaines d’Abraham, ça sera féérique», assure Martin Genois, directeur de production chez Gestev, qui en est le maître d’œuvre.

Pour la réalisation cette patinoire temporaire, qui pourra accueillir entre 300 et 350 patineurs à la fois, le coût des travaux est estimé à un peu plus de 600 000 $. «Le défi est environnemental et esthétique. On veut l’harmoniser au lieu de façon à ce que la population de Québec puisse en jouir le plus possible. L’objectif est d’obtenir une glace parfaite de 4 pouces d’épaisseur jusqu’à la mi-mars», rajoute-t-il.

«C’est un équipement qui nous était demandé depuis longtemps. Avant, il y avait la patinoire naturelle du Pentathlon, qui était soumise aux aléas de la température. Maintenant, les gens vont pouvoir venir patiner sans se soucier de la température, c’est un enrichissement pour tout le monde. Cela complète l’offre récréative du parc», rajoute André Beaudet, secrétaire-directeur général à la Commission des champs de bataille nationaux.

Cette nouvelle installation bonifiera ainsi l’offre touristique. «On veut développer Noël, on veut développer l’hiver, on veut faire un évènement avec cette patinoire», conclut Sylvain Légaré.

À visionner également : Une patinoire réfrigérée sur les plaines d’Abraham.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *