uncategorized
12:00 13 avril 2016 | mise à jour le: 13 avril 2016 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

48h dans la peau d’un PDG

CONCOURS. À quoi ressemble le quotidien d’un président-directeur général d’entreprise? «Ce n’est pas du 9 à 5!», assure l’Émiloise Sammie Dubeau, finissante en comptabilité au HEC Montréal, qui a été sélectionnée avec quatre autres étudiants pour vivre l’expérience «Deviens CEO».

Être cohérent dans l’image que l’on projette, bâtir des relations sincères et persévérer sont les apprentissages que Sammie Dubeau, jeune finissante en comptabilité originaire de Saint-Émile, retire de son expérience «Deviens CEO» avec le PDG de la Banque Laurentienne François Desjardins. (Photo gracieuseté)

Lever au petit matin, tourbillon de rencontres, réunion à Toronto avant le retour à Montréal: pendant deux jours, Sammie Dubeau a pu prendre le pouls du quotidien du président et chef de la direction de la Banque Laurentienne, François Desjardins. «Ça a commencé le mardi. On a eu un cocktail pour un vice-président sortant, donc je l’ai accompagné à travers le cocktail – rencontrer des gens, rencontrer des vice-présidents – puis, on s’est préparés pour la journée du lendemain. Ça a commencé à 6h30, à ses bureaux». Pendant que son mentor prenait ses courriels et ses appels, elle, prenait des notes. Elle le suivra ensuite dans une tournée de visites de succursales et jusqu’à Toronto pour une importante réunion.

«C’est vraiment un apprentissage en accéléré, résume la jeune femme. C’est comme si j’avais pris un cours de management, de leadership et d’entrepreneuriat en même temps!»

La bosse des affaires

Sammie Dubeau était de la première cohorte du concours «Deviens CEO», organisé par des étudiants de la Société relations d’affaires du HEC Montréal. Elle n’en était cependant pas à sa première expérience du monde des affaires.

En 2012, elle a représenté l’Est du Québec dans le cadre d’une mission économique en Amérique latine. Blogueuse dans ses temps libres, elle concourrait récemment pour remporter sa propre chaîne Youtube. Ce qu’elle retire de son expérience avec le président et chef de la direction de la Banque Laurentienne, c’est que «toutes les petites actions sont importantes».

La jeune femme à la personnalité bouillonnante compte désormais investir ses énergies à suivre le parcours de son mentor, donc «prendre le focus, resserrer l’étau de mes activités et de mes intérêts pour arriver à ce but-là». D’ici au moment où elle passera les examens pour devenir comptable, elle compte ainsi développer sa chaîne Youtube, dans laquelle elle abordera des sujets liés au monde professionnel.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *