uncategorized
18:30 12 décembre 2011 | mise à jour le: 12 décembre 2011 à 18:30 temps de lecture: 4 minutes

Bilan positif pour Local YMCA – communautaire Les Saules

Le Local YMCA – communautaire Les Saules, situé au 6300, boulevard l’Ormière, existe depuis plus d’un an et demi. L’endroit constitue un projet pilote puisqu’il est situé dans un bâtiment commercial. Jusqu’ici, l’expérience semble être positive selon la directrice des initiatives communautaires pour le YMCA de Québec, Sara Porlier.

Le local est utilisé autant par le YMCA que les groupes communautaires locaux. Alors que durant les journées de semaine, des jeunes, pris en charge par l’organisme YMCA dans le cadre du programme Alternative Suspension, fréquentent l’endroit, le soir et les week-ends, ce sont plutôt des résidents du secteur du Buisson et des organismes qui s’y regroupent.

En raison de la pénurie de locaux dans le secteur Les Saules pour offrir des services communautaires, des partenaires comme YMCA, le Centre de Santé et des Services sociaux de la Vielle-Capitale et la Ville de Québec ont mis sur pied il y a près de deux ans ce projet pilote. «Au départ, les seuls utilisateurs étaient Alternative suspension et le Groupe d’achats Les Saules. Des groupes se sont greffé ce qui démontre le besoin. Par rapport à la première année, les regroupements ont vu leur clientèle augmenter. Le local a permis de desservir la population de Les Saules», explique la directrice des initiatives communautaires pour le YMCA de Québec, Sara Porlier. Il reste des plages horaires ouvertes en vue d’accueillir de nouveaux regroupements. La salle peut accueillir de 35 à 40 personnes.

L’objectif au cours des prochains mois sera de consolider le financement afin d’assurer le futur de l’endroit. «On crée des précédents et ça se parle. Ça peut être bon si l’on reste au même endroit», commente Mme Porlier tout en ajoutant qu’un lien d’appartenance à ce lieu peut s’accroître avec le temps.

Lors du passage de L’Actuel, une dizaine de membres du Groupe d’achats Les Saules étaient réunis pour répartir leur commande d’épicerie. Nul doute pour eux, le local est bien situé. «Ceux qui n’ont pas de véhicules peuvent utiliser les services du transport en commun. L’emplacement dans le secteur du Buisson est essentiel parce que la majorité des membres résident ici. Si les activités sont déplacées ailleurs, on va perdre des acheteurs», craint la responsable du regroupement, Lucie Desaultels. Une vingtaine de participants se rassemblent deux fois par mois, la première rencontre est l’occasion de faire la commande de légumes et de fruits. Puis la seconde fois, il s’agit d’un moment pour répartir les produits alimentaires. L’achat de groupe , fait directement avec le fournisseur, permet aux membres de profiter d’économies pouvant atteindre 40% pour certains aliments.

Lise Cartier fait partie du Groupe d’achats Les Saules depuis un certain temps. Cette dernière apprécie la proximité du local. «S’il n’était pas dans Du Buisson, probablement que je ne viendrais pas aussi souvent», déclare-t-elle. Catherine Gagné voit aussi la situation de la même façon. Propriétaire d’un véhicule, l’accessibilité du point de service n’entre pas nécessairement en compte, pour Catherine Gagné, mais la distance oui. «Je n’irai pas à l’autre bout de la ville pour économiser sur l’épicerie», note Catherine Gagné faisant valoir que l’économie s’annulerait par la dépense d’essence encourue.

Le Groupe d’achats Les Saules est en recrutement. Pour plus d’infos: Lucie Desautels au 418 864-7883 ou ldesautels@jardindefamilles.org

Lire aussi le premier texte à ce sujet: Une nouvelle ressource communautaire

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *