uncategorized
11:45 23 mars 2011 | mise à jour le: 23 mars 2011 à 11:45 temps de lecture: 4 minutes

Éléments à considérer lors de la réfection du toit

La rénovation d’une toiture n’est pas une mince tâche et repose sur plusieurs critères. Un entretien avec deux entrepreneurs de la région a permis d’identifier les principaux aspects à considérer.

Pour Alain Lacombe, propriétaire de Pro-Toit, les deux points les plus importants sont l’isolation et la ventilation. «Au chapitre de la ventilation, si celle-ci est inefficace, le propriétaire peut se retrouver avec des problèmes liés à la surchauffe en été. Ce phénomène peut engendrer une usure prématurée de la toiture. Et, en hiver, si la ventilation est mauvaise, le propriétaire risque de se retrouver avec des problèmes de condensation au niveau de l’entretoit. Lors de redoux, l’eau coule sur la laine thermique et peut susciter des dommages. Il faut également noter que ce même problème peut surgir lors d’une isolation insuffisante. Ceci se produit surtout lorsque les gens ont tendance à surchauffer leur maison.»

Des produits améliorés

Selon M. Lacombe, les produits offerts sur le marché s’avèrent beaucoup plus performants. «Dans le cas des bardeaux d’asphalte, on parle d’une durée qui peut osciller entre 25 et 50 ans. Ces produits s’offrent en deux variétés, les bardeaux organiques et les bardeaux de fibre de verre, reconnus pour leur flexibilité et leur durabilité.»

Interrogé sur les signes extérieurs annonçant une détérioration de la toiture, Alain Lacombe répond que la perte de granules du bardeau est un signe qui ne trompe pas. «On peut également remarquer un soulèvement de la pointe des bardeaux. Quant à la période de pose, je suggère le printemps parce que vous avez tout l’été pour faire adhérer les éléments de la toiture. C’est donc la période idéale. Mais, si vous avez un problème important en hiver, comme une fuite, on peut faire les réparations 12 mois par année», précise-t-il.

Attention aux accessoires

Tout comme son confrère, Maxime Carrier-Lord, de Maxi-Toit, accorde une attention particulière à l’isolation et la ventilation. Interrogé sur les éléments à prendre en considération lorsqu’il est temps de déceler les traces d’usure sur la toiture, M. Carrier-Lord incite les consommateurs à examiner le pourtour des accessoires comme les ventilateurs, les cheminées et les évents de plomberie. «Il faut s’assurer que les joints sont bien étanches. Aussi, il faut vérifier l’état du pontage, l’état du bardeau, de même que le contreplaqué, afin de déterminer s’il est prêt à recevoir la nouvelle toiture. Trop souvent, les gens attendent jusqu’à la dernière minute, ce qui fait qu’il faut parfois tout refaire. L’inspection régulière de la toiture peut donc empêcher les mauvaises surprises.»

Quant à la.durée, elle dépend du produit utilisé. «Une toiture en bardeaux d’asphalte possède une garantie qui gravite habituellement entre 25 et 30 ans. Pour ce qui est des revêtements métalliques, ils ont une très longue durée de vie et la garantie s’étend sur 50 ans. Cependant, il faut tout de même assurer un certain entretien. Enfin, le bardeau de cèdre s’avère également une solution intéressante, avec une durée de vie d’environ 40 ans, mais elle coûte plus cher.»

Membranes élastomères ou thermoplastique

Pour les toitures plates, on peut choisir entre les membranes élastomères ou thermoplastiques (TPO). «De plus en plus de gens optent pour le TPO en raison de son caractère écologique. En effet, c’est ce genre de toiture qu’on utilise dans le cas de constructions LEED. La couleur blanche du produit permet de réduire les émissions de chaleur. Dans les deux cas, les garanties sont de 25 ans.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *