uncategorized
18:45 11 mars 2011 | mise à jour le: 11 mars 2011 à 18:45 temps de lecture: 3 minutes

Sensibilisation à l’«or bleu»

S’inscrivant entre la Journée sans eau embouteillé du 10 mars et la Journée mondiale de l’eau du 22 mars, la Quinzaine de l’eau à Québec propose une programmation variée incluant des conférences, kiosques et films portant sur l’or bleu.

Près de 30 personnes ont assisté au lancement de la Quinzaine de l’eau, jeudi soir, au Café Nagua. Organisé par le collectif Concert’Eau – dont la porte-parole est Geneviève Marier – cette série d’événements du 9 au 23 mars vise à informer, sensibiliser et mobiliser les citoyens de Québec sur la question de l’eau.

Parmi les activités, mentionnons la conférence du 17 mars à la salle Michel Jurdant (322) du Centre Frédéric-Back intitulée L’accord économique Canada-Europe: une liquidation du bien commun.

Le 19 mars aura lieu la projection du film Le hold-up de l’eau, suivi d’une discussion au Musée de la civilisation. Toujours au Musée de la civilisation, le même jour à 10h, Développement et Paix tiendra un kiosque de dégustation d’eau dans le cadre de sa campagne pour des Zones libres d’eau embouteillée (ZLEE). Oxfam-Québec partagera aussi son rapport sur le travail en Haïti, plus d’un an après le séisme.

Le 22 mars au pavillon Charles-de-Koninck de l’Université Laval, le Comité Eau et le groupe Oxfam de l’Université Laval organise une représentation artistique baptisée Le nombre de bouteilles d’eau consommées par les étudiants de l’Université Laval.

Une petite goutte

Lors du lancement de la Quinzaine de l’eau, trois Conteurs d’eau (Geneviève Marier, Olivier Turcotte et Odette Morneau) ont livré leur vision personnelle de l’or bleu, y allant de tempêtes d’eau, de vagues hautes comme des gratte-ciel, d’eau rajeunissante et de rivières ensorcelées.

Olivier Turcotte a raconté l’histoire de Coq Pomerleau, ayant vécu à l’époque où les rivières servaient de moyen de transport aux billots de bois. «Dans les pays d’en haut, les rivières coulent en remontant, elles sont ensorcelées», a-t-il ranconté.

Odette Morneau a illustré la force du nombre par un colibri et ses amis volatiles transportant des milliers de gouttelettes pour éteindre un feu de forêt. «Une petite goutte peut faire la différence», a-t-elle conclu.

Rappelons que Concert’Eau est un regroupement formé d’organisations citoyennes et parapubliques en juin 2010 par Développement et Paix, travaillant sur la thématique de l’eau.

Pour consulter la programmation complète: www.atquebec.org/quinzaine

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *