uncategorized
19:58 20 septembre 2011 | mise à jour le: 20 septembre 2011 à 19:58 temps de lecture: 3 minutes

De Duberger à Paris pour Louis Fortier

«C’est génial, c’est vraiment une chance extraordinaire de jouer dans ce lieu où j’ai vu ma première pièce de théâtre», lance Louis Fortier. L’homme originaire de Duberger monte présentement sur les planches du Théâtre Périscope. Jusqu’au 1er octobre, il présente avec Sophie Brech la pièce Le destin tragi-comique de Tubby et Nottubby.

Louis Fortier habite depuis près d’une dizaine d’années en Europe. Il a participé à de nombreuses tournées notamment internationales. De savoir que sa famille, ses amis d’enfance et les artistes québécois qu’il admire verront son travail constitue un moment important pour l’artiste qui a habité Duberger une quinzaine d’années. Il ne s’agit pas de sa première présence théâtrale en sol québécois. En 2006 et 2008, il a tourné au Canada avec la pièce Notre Hamlet.

Dans Le destin tragi-comique de Tubby et Nottubby, Louis Fortier et Sophie Brech signent le texte, la mise en scène et interprètent les rôles de Tubby et Nottubby. Duo autant dans la vie professionnelle que personnelle, les deux amoureux du théâtre et directeurs artistiques du Théâtre Fools and Feathers, ont déjà personnifié les deux créatures théâtrales par le passé dans un contexte très physique et comique. Cette fois-ci, Tubby et Nottubby vivent une période de grande noirceur de la solitude à l’espoir de l’amitié.

Le choix de la musique rythme et donne de la texture aux émotions perçues. L’espace est meublé par de grands rideaux sur lesquels est projeté du visuel créé par Renaud Penelle. La scénographie et les costumes ont été imaginés par Marta Rossi. «On a beaucoup fait évoluer la pièce depuis 2009. On a retravaillé les transitions, ajouté les illustrations», explique Sophie Brech. «On est au royaume du théâtre. Les gens voient que ce sont de faux nez et le maquillage, poursuit M. Fortier. On essaie de s’éloigner du réalisme en allant vers quelque chose appartenant à l’irréalisme. C’est là que l’on s’approche des choses réalistes, un écho de notre vie.» Leur passion commune pour les personnages de Shakespeare se reflète dans la pièce parfois tragique et à d’autres moments comique. «Dans nos vies à nous deux, on partage une certaine folie. On rigole beaucoup. C’est quelque chose qui nous lie beaucoup», confie Mme Brech. L’œuvre multidisciplinaire incorpore, en plus des illustrations, quelques parties chantées. Une chansonnette sur le thé a d’ailleurs été ajoutée à la pièce il y a moins de deux mois. La pièce Le destin tragi-comique de Tubby et Nottubby sera présentée au Bic, à Rouyn-Noranda et à Montréal jusqu’en novembre. Par la suite, Louis Fortier et Sophie Brech retourneront sur Paris où ils résident.

 

Avis: D’hier à aujourd’hui: que sont-ils devenus?

Vous avez un nom à nous proposer, une personne du secteur ayant été un fier représentant par ses gestes, ses exploits ou son implication au sein de projets marquants, partagez-nous les: redaction_quebec@transcontinental.ca

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *