uncategorized
19:58 11 juillet 2007 | mise à jour le: 11 juillet 2007 à 19:58 Temps de lecture: 3 minutes

Une maison pour les jeunes aux Saules

Les dernières ficelles d’une entente conclue entre la ville de Québec et le Réseau de Transport de la Capitale(RTC) ont été bouclées cette semaine. Cette entente permettra aux jeunes d’AdoAsis d’avoir leur maison à eux.

Depuis trois ans la maison des jeunes AdoAsis était sans domicile. L’organisme louait un local de l’aréna Les Saules. «Depuis la démolition du pavillon Ste-Monique, explique Serge Robitaille, président du conseil d’administration d’AdoAsis, nous cherchions activement un endroit permanent pour les jeunes. Nous avions même envisagé une entente avec Modulex afin de construire une maison adaptée pour eux. Cette offre du RTC tombe à point.» La ville de Québec et le RTC signent un bail de 25 ans. Le RTC se réserve une section du rez-de-chaussée afin d’aménager un petit local pour ses chauffeurs. Coût du loyer par mois pour la ville de Québec: 0$. La ville de Québec s’engage par contre à des travaux de réfection de l’ordre de 125 000$. Le directeur des communications au RTC, Claude Lévesque, explique que le RTC souhaitait se départir depuis quelques temps de l’édifice du terminus les Saules : «les coûts de gestion étaient désormais trop élevés pour l’utilisation qu’en faisait le RTC.» Les conditions de subventions obtenues lors de l’achat de l’édifice par le RTC faisaient en sorte que la vente de l’édifice n’était pas avantageuse pour le RTC.

Une place à eux

«L’expression Maison des jeunes parle d’elle-même, image Julie Hébert coordonnatrice d’AdoAsis. Le local à l’aréna, c’était temporaire, on souhaitait une vraie maison que les jeunes pourraient s’approprier.» Et c’est bien ce que les jeunes comptent faire. Johannie, Kevin, Anabelle, William ne tarissent pas quand on leur demande comment sera leur maison: mur de photos, historique des jeunes, couleurs qu’ils comptent bien choisir et apposer eux-mêmes. «On veut que la maison soit à notre image» d’affirmer Johannie une des jeunes enthousiastes de déménager. Selon eux, le site est parfait. Près du terminus d’autobus et relativement isolé des voisins.

Le déménagement fait aussi des heureux du côté de l’aréna. Michel Gauthier, président du tournoi Passe Rondelle, est bien heureux de pouvoir récupérer le plus grand local de l’aréna Les Saules monopolisé par AdoAsis. «Nous en étions à occuper les locaux des préposés lors des tournois. Mais je suis encore plus content pour les jeunes qu’ils aient enfin trouvé leur place à eux. Il n’y a jamais eu de problèmes à l’aréna avec les jeunes, ils étaient respectueux avec tout le monde.» Gérald Poirier, président de l’Arrondissement des Rivières, qui suit le dossier de près, explique que l’entente doit être entérinée par le conseil de ville du 20 août prochain. Selon lui, ce ne sera qu’une formalité. Les travaux devraient débuter le 1er septembre et les jeunes pourront emménager à la mi-novembre.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *