uncategorized
11:04 11 juillet 2008 | mise à jour le: 11 juillet 2008 à 11:04 temps de lecture: 3 minutes

La Maison communautaire Henri-Bergeron: déjà 10 ans

La Maison communautaire Henri-Bergeron fête son dixième anniversaire, ce qui fait dire à sa fondatrice, Linda Couture, que les rêves sont réalisables.

C’est en 1998 que l’organisme Aide à la communauté et services à domicile fait l’acquisition de l’ancienne usine de Chaussures Régence à Loretteville pour en faire la Maison communautaire Henri-Bergeron.

Linda Couture et son organisme n’avaient à cette époque que leur détermination et leur bonne volonté pour réaliser leurs projets. «Nous n’avions pas d’argent, mais nous savions ce que nous voulions faire, raconte la directrice générale. Par contre, jamais je n’aurais imaginé que dix ans plus tard, la Maison se serait autant développée et qu’autant de personnes se seraient associées à notre projet.»

L’objectif était de réunir sous un même toit des organismes bénévoles, communautaires, culturels, de sports et de loisirs. Cette concentration permet aux organismes de partager les coûts d’exploitation et offre un point de repère aux usagers qui y trouvent le soutien recherché.

En 2008, la Maison communautaire Henri-Bergeron est devenue le lieu de travail de 233 personnes et 2 047 bénévoles, réparties dans 19 organismes desservant 14 272 membres ou clients.
«C’est la preuve que le concept de guichet unique fonctionne, affirme Mme Couture. D’ailleurs, il fait des petits outre frontière puisque des délégations de l’Écosse et du Japon sont venues visiter la Maison pour en savoir plus sur son fonctionnement.»

Il n’est toutefois pas question de s’asseoir sur ses lauriers et la dynamique directrice générale et son équipe entendent bien poursuivre ce bon travail. «Il en reste toujours à faire et nous maintenons le cap.»

Des reconnaissances et un gros party

À l’occasion d’un 5 à 7 pour souligner le 10e anniversaire de la Maison communautaire Henri-Bergeron, une salle a été nommée en l’honneur d’un partenaire de la première heure, Christian Bergeron, président-directeur général de Chaussures Régence.

«Sans son aide, nous n’aurions pas pu mener notre projet à bien, puisque c’est grâce à M. Bergeron qui nous avons pu acquérir le bâtiment qui abritait autrefois l’usine de Chaussures Régence, raconte Mme Couture. C’était tout à fait normal que la première salle porte son nom.»

D’autres salles seront bientôt nommées en l’honneur de contributeurs importants à la Maison communautaire Henri-Bergeron. Les festivités de ce 10e anniversaire culmineront cet automne avec une grande soirée spectacle où plus de 700 personnes sont attendues. «Ce sera un beau gros party, assure Mme Couture. Nous allons faire les choses en grand et nous aurons bientôt d’autres détails à dévoiler sur la soirée, dont le nom d’une artiste de renommée qui donnera un spectacle.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *