uncategorized
20:50 3 avril 2010 | mise à jour le: 3 avril 2010 à 20:50 temps de lecture: 4 minutes

Le Château-d’Eau d’hier et d’aujourd’hui se retrouve

À l’occasion de la dernière messe qui sera célébrée à l’église Sainte-Marie-Médiatrice, les résidents, anciens résidents, amis ou tous ceux qui ont connu de beaux moments dans le secteur de Château-d’Eau, à Loretteville, sont invités à de grandes retrouvailles pendant toute la fin de semaine du 22 et 23 mai. Plusieurs activités sont prévues. Émotions et souvenirs garantis, nous dit-on.

Il y a moins d’un an, en juin, on sonnait le glas de l’église Sainte-Marie-Médiatrice, qu’on appelle affectueusement «la petite église rose». Dès lors, certains résidents se ralliaient pour sa sauvegarde et du même souffle, pour des retrouvailles.

Ainsi, Robert Martel et quelques acolytes sont à organiser ces retrouvailles qui se tiendront à l’école de Château-d’Eau, ainsi qu’à l’église voisine. Plus de 400 personnes sont attendues au souper spaghetti du samedi soir, qui se tiendra au gymnase de l’école. Celui-ci sera suivi d’une danse sur musique rétro et d’un feu de joie dans la cour extérieure, en souvenir de ces feux du vendredi soir, qui se tenaient sur la plage de Château-d’Eau, près du barrage.

La municipalité

La petite municipalité de Château-d’Eau, fusionnée à Loretteville en 1965, fut pendant plusieurs années un secteur privilégié de villégiature pour des gens fortunés de Québec, qui y possédaient des maisons de campagne. Mais aussi, et surtout, un petit coin de paradis pour ses résidents.

L’été durant, quelque 3000 personnes y demeuraient. Pendant l’hiver, sa population chutait à 1700, environ. Malgré que les résidents permanents et estivaux ne possédaient pas tous le même type de portefeuille, de forts liens se sont tissés. De belles amitiés, des amours même, raconte Robert Martel.

La cabane à canots de la famille Légaré, maintenant – ou encore – Canots Légaré, était un des points de ralliement des jeunes, à une certaine époque. D’ailleurs, les retrouvailles laisseront une place à cette activité : les gens pourront faire du canot traditionnel, du canot rabaska, ou encore prendre le bateau-mouche, pendant cette fin de semaine.

Un rallye-bottines est aussi au menu, une activité qui vise à replonger les résidents et anciens résidents dans les rues de Château-d’Eau et dans les souvenirs qu’elles gardent encore bien vivants. La Galerie J. Lemieux sera exceptionnellement ouverte pendant cette fin de semaine.

Wendake prendra aussi part aux activités, puisque les liens entre la petite municipalité et la réserve huronne-wendat ont toujours été importants. Le samedi soir, on empruntera d’ailleurs leur façon de diffuser les traditions orales pour partager quelques souvenirs.

C’est Thérèse Renauld-Allard, femme du disparu, mais légendaire Gérard Allard, qui assurera la présidence d’honneur de l’évènement. Tous les profits iront aux scouts de Château-d’Eau, qui sont d’ailleurs bien impliqués dans l’évènement.

Le dimanche, dès 9 h 30, se tiendra la dernière messe ainsi que la désacralisation de l’église Sainte-Marie-Médiatrice.

Ceux qui veulent prendre part aux festivités sont invités à s’inscrire à l’avance au coût réduit de 10$ par le biais du http://www.retrouvailleschateaudeau.com ou encore par courrier traditionnel à Claude Samson : 3120, rue du Golf, G2A 1G2. Pour informations : Robert Martel : 418 843-1697. Les gens peuvent aussi s’inscrire dès 8 h 30 le samedi 22 mai, à l’école Château d’Eau. Le bracelet spécial y sera alors vendu 15$. Un t-shirt aux couleurs de l’événement est aussi en vente à 15$ en préinscription.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *