uncategorized
20:35 29 avril 2010 | mise à jour le: 29 avril 2010 à 20:35 temps de lecture: 2 minutes

La Polyvalente de Neufchâtel fête la francophonie

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) fête ses 40 ans. L’organisme promeut la langue française, l’éducation, les valeurs démocratiques, environnementales, et bien plus. La démographie de ses 56 états ou pays membres est constituée de 60% de jeunes de moins de 30 ans. C’est en ce sens que l’OIF a voulu rejoindre ces jeunes, à Neufchâtel.

L’activité culturelle où la francophonie africaine était à l’honneur mariait le conte, la danse et le cirque. Le conteur Emmanuel Savoie – tout ce qui a de plus Québécois – a témoigné de son périple de quelques mois au Burkina Faso. L’enseignant de formation a raconté le choc culturel qu’il a connu, principalement du point de vue des relations humaines.

L’histoire d’un Canadien qui peine à comprendre que quelqu’un possédant si peu soit heureux. Mais surtout, l’histoire d’un Canadien qui s’aperçoit que pour le Burkinabé, le bonheur est simplement dans la famille, les amis, les voisins, ou sa boutique. Et ce dernier, incarné par le comédien burkinabé Hamidou Savadogo, de demander au Canadien de quelle façon il s’y prend lorsqu’il a un problème majeur, comme la maladie ou un incendie. «Les assurances», de répondre le Canadien, qui semble soudainement le plus démuni des deux.

Le groupe Inkindi, composé d’une vingtaine de danseuses et danseurs d’origine rwandaise, mais résidant à Québec, a ensuite partagé avec les élèves de l’école secondaire Neufchâtel des danses traditionnelles.

Quatre membres de Cirque du monde provenant du Québec, du Cambodge et de la Côte d’Ivoire ont aussi offert une performance de cirque.

En plus de marquer les 40 ans de l’Organisation internationale de la Francophonie, cette année marque aussi les 20 ans du club Jeunes du monde à cette école secondaire. Ainsi, ce n’est pas d’hier que l’école de Neufchâtel est ouverte sur le monde.

L’OIF est présente à Québec, de par son bureau, l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie. L’Institut collabore avec Jeunesse du monde afin d’outiller et d’informer les jeunes francophones du monde sur les défis actuels auxquels nous faisons face, comme les changements climatiques ou encore le maintien de la biodiversité.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *