Uncategorized
19:57 22 mai 2012

Une revue sur le respect à L’Escabelle

En mai, une soixantaine d’élèves de sixième année de l’école de L’Escabelle ont mis la dernière touche à leur projet scolaire. Il s’agit d’une revue sur le respect.

Imprimé à 250 exemplaires, le document propose des chansons, des jeux, des bandes dessinées ainsi que des entrevues sur le thème du respect. L’outil a été conçu pour les élèves des trois cycles de niveau primaire.

Le sujet de l’intimidation a été discuté abondamment l’automne passé dans les établissements scolaires du Québec à la suite du suicide de Marjorie Raymond. La notion de respect a du même coup été abordée auprès des jeunes.

«La réflexion a débuté avec ce qui se passait dans nos classes. Depuis septembre, on parle beaucoup de respect. Ils connaissent la recette, mais ils ont de la difficulté à la mettre en action», a constaté l’enseignante, Linda Lahaye. C’est de là qu’est né le projet de publication. Il a été trouvé par les élèves des trois classes de sixième année primaire.

Les enfants ont rempli des dizaines de pages afin d’outiller les petits et grands de Neufchâtel lors de circonstances de violence verbale ou physique. En plus de la revue, des trousses 100% Respect seront mises à la disposition des enseignants. En complément au document papier, des cartes d’improvisation supplémentaires, des vidéos et des mises en situation ont notamment été préparées.

Deux des jeunes, Guillaume Cyr et Gabriel St-Laurent Recoura, ont démontré leur créativité en concevant un jeu vidéo sur le thème central. Ils ont investi beaucoup de temps libres dans la conception. Le but de l’exercice est d’accumuler des points en cliquant sur des signes de respect. «J’ai testé avec mon frère plus jeune», explique Gabriel St-Laurent Recoura afin de démontrer son bon fonctionnement.

La revue ayant un coût, chaque élève a écrit une lettre d’intention. L’une d’entre elles a été choisie. Il s’agit de la composition de Marika Gingras. Le tout a été envoyé aux entreprises et foyers du secteur de Neufchâtel. «Avec les pages de commanditaires, on a pu trouver des sous pour imprimer la revue», ajoute Gabriel Bouchard. Une somme de 425$ a été recueillie pour financer le projet scolaire réalisé dans le cours d’Éthique et culture religieuse.

Les créateurs de la revue ont depuis modifié leur comportement, selon les trois enseignantes, Linda Lahaye, Karine Riley et Karine Châteauvert. Elles observent un léger changement. «Ils essaient davantage de régler leur conflit depuis qu’ils en ont les moyens», note Karine Riley. Les jeux dans la cour d’école ont retrouvé leurs attraits. «Maintenant, on joue au soccer», conclut un élève, Jean-Simon Bernatchez.

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette