Uncategorized
19:24 22 mai 2012

Saint-Émile a ses vieilles maisons

On oublie souvent à La Haute-Saint-Charles que le secteur de Saint-Émile a connu un peuplement très ancien. Les Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec ont stimulé le peuplement dès 1662 sur ce qui est aujourd’hui la rue Saint-Romain. Peu de traces persistent de cette occupation plus que tricentenaire sauf quelques maisons, trop bien cachées, dans le paysage de Saint-Émile. Notamment la maison de Joseph Fréchette photographiée en 1943. Cette maison se situe dans la côte de l’avenue Lapierre. «Chez les Fréchette on allait patiner» raconte M. Alexandre Renaud de l’Orme. On allait patiner «pour aller voir les jeunes filles, mais la patinoire était séparée en deux avec un filet de tennis» pour ne pas que les jeunes aient des contacts trop… privilégiés!! Cette maison de plus de 150 ans a aussi été la demeure de Jacques Garneau à la fin du 19e siècle, c’est ce dernier qui a vendu à la famille Fréchette. ( Mario Lussier, président, Société d’histoire de La Haute-Saint-Charles) (Photo E6,S7,SS1,P21568 Bibliothèque et archives nationales du Québec – Centre d’archives de Québec Sylvio Brassard 1943) (Photo Google Street View)

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *