Uncategorized
11:25 21 avril 2012

Solarium en vue? Suivez le guide!

Plusieurs éléments sont à prendre en considération lors de la planification d’un solarium. Ils sont garants de votre satisfaction.

Vous possédez une grande terrasse extérieure et souhaitez fermer cet espace pour en faire un solarium chauffé ou non chauffé afin de profiter des vues extérieures le plus longtemps possible? Ou, à défaut de terrasse, vous désirez tout simplement gagner de l’espace en ajoutant un solarium à votre résidence?

Que vous rêviez d’une terrasse trois saisons ou accessible à l’année, vous devrez garder à l’esprit la planification d’éléments tels l’isolation, la fondation, le type de verre. Et vous commencerez par vous renseigner auprès de votre municipalité, histoire de savoir si vous pouvez construire un tel abri et, le cas échéant, où vous est-il permis de l’implanter.

Certaines municipalités considéreront le solarium non chauffé comme une véranda fermée ou une cuisine d’été. Par contre, il est fort probable que la terrasse habitable à l’année soit vue comme un prolongement de votre demeure et que votre prochaine facture d’impôt foncier reflète la valeur de votre nouvel agrandissement!

Une réflexion s’impose

Ce qui explique, du moins en partie, pourquoi les solariums non chauffés ont la cote auprès des propriétaires. Car c’est également une question de coût. L’installation d’un solarium coûte autour des 75 dollars le pied carré, tandis que celle du solarium de verre coûte facilement le double. Certains fabricants proposent cependant aux bricoleurs expérimentés des kits à assembler soi-même.

Le solarium est souvent construit en continuité avec la cuisine ou la salle à manger qui perdent, du coup, la porte-fenêtre qui les baignait de lumière. Il faut retenir qu’un solarium, à moins qu’il ne soit orienté plein nord, peut devenir une véritable étuve lorsque le soleil est à son zénith.

«En été, entre 10 et 15 heures, la température peut facilement dépasser les 35 degrés Celsius, prévient Billy Laberge, à la tête de CR Authentique, une entreprise de rénovation membre de la bannière Réno-Maître. Ou bien on aura recours à des protections solaires, comme des stores ou des panneaux teintés, et l’on assombrira davantage la maison, ou bien l’on pensera à installer un système de ventilation efficace.»

Les pour, les contre

Selon lui, le solarium trois saisons peut répondre à vos besoins hiver comme été sans qu’il soit nécessaire de l’isoler et de le chauffer. Sa fondation sera constituée d’une structure de bois ou de fibre de verre montée sur pieux. On peut y ajouter un chauffage d’appoint dont on coupe le circuit lorsqu’il n’est pas nécessaire de chauffer.

Quant au solarium habitable à l’année, vous aurez à en isoler la dalle au moyen d’uréthane giclé. Les montants structuraux seront également isolés pour éliminer les ponts thermiques. Vous devrez en outre prévoir une source de chaleur, comme des plinthes électriques, un convecteur ou encore un brasero, pour assurer le confort thermique des lieux.

Enfin pour ce qui est des dimensions, cela dépend de vous et de vos besoins. Si vous transformez votre terrasse en solarium, vous devrez composer avec la superficie disponible à moins d’agrandir. Par contre, si vous désirez y abriter un spa, vous aurez besoin au minimum d’un espace de 16 pieds sur 16 pieds. Sinon, une plateforme de 12 pieds sur 12 fera très bien l’affaire.

Pour plus d’information : www.renomaitre.com

(Source : La bannière Réno-Maître de l’APCHQ)

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette