Uncategorized
19:03 17 août 2012

Cercle des fermières de Duberger: 50 ans d’histoire

Le Cercle des fermières de Duberger existe depuis 50 ans. L’organisation féminine soulignera cet anniversaire tout au long de l’année. Un comité du 50e a ressorti notamment de nombreux souvenirs du passé, histoire de rappeler l’évolution du regroupement depuis 1963.

«À chaque assemblée mensuelle, on a prévu de faire la lecture de chaque historique par décennie», explique Hélène Huot. Les membres participeront à une entrée spéciale pour faire un clin d’œil aux premières années d’existence du Cercle. Il y aura appel avec le nom du mari, une méthode révolue depuis 1971. «On veut donner de l’impact. Autrefois, les femmes portaient le nom de leur mari. Les nouvelles fermières ont bénéficié du changement», note Laurence Deschesnes.

Le mouvement est né il y a cinq décennies alors que les femmes avaient peu d’occasions de sortir de leur maison et leur routine. «C’était un point de rencontre. On n’a commencé avec aucun sou. Maintenant, il y a une revue Actuelle. Au début c’était pour rassembler des femmes qui ne travaillaient pas à l’extérieur, mais à l’intérieur. On se connaissait plus ou moins. On a brisé l’isolement et créé des amitiés qui tiennent toujours.», se remémore Denise Drolet, l’une des fondatrices du Cercle des fermières de Duberger.

À une certaine époque, le regroupement dénombrait près de 150 fermières. Sur un total de 65 membres, six d’entre elles sont présentes depuis les débuts de l’histoire du mouvement dubergeois. Le groupe organise toute sorte d’activités, la socialisation demeure importante et le tout se fait à travers les différentes générations. Il y a notamment des ateliers d’artisanats, des conférences sur différents sujets sociaux et des activités culinaires. La transmission des arts et des connaissances est un enjeu important dans l’organisation. Le groupe met beaucoup d’efforts afin de briser l’isolement des personnes âgées qui constituent la majorité des membres.

Les techniques ancestrales, exemple en artisanat, se modernisent. Le macramé est adapté aux goûts du jour. Le regroupement se fait surtout connaître par le bouche-à-oreille pour ce qui est du recrutement. Des projets publicités sur les réseaux sociaux sont dans l’air.

Un brunch en janvier ainsi qu’un souper de gala en mai sont au programme pour le cinquantième du Cercle. L’expo-vente sera de retour à l’automne après quatre à cinq ans d’absence. Le groupe s’implique également afin de soutenir plusieurs causes sociales québécoises, mais aussi internationales.

La prochaine réunion du Cercle des fermières de Duberger a lieu le 5 septembre à 19h au centre communautaire situé au 2341, de la rivière. L’assemblée est ouverte à toutes les femmes intéressées à découvrir l’organisation. Pour infos: Nathalie Leblanc 418 842-0950. L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette