Uncategorized
20:36 1 octobre 2012

Le travail n’a pas d’âge pour Antonine Goudreault

Le repos ne semble pas fait pour Antonine Goudreault. Assidue et active, la préposée à l’encartage chez Tc Media à l’usine Transcontinental de la Capitale travaille une trentaine d’heures par semaine. Pour la Charlebourgeoise âgée de 80 ans, le travail rime avec santé.

«Ce n’est pas tout le monde qui a la santé. Je remercie le Bon Dieu de me l’avoir donné. Si je n’étais pas en forme, je resterais chez moi», explique celle qui combine les horaires de jour et de nuit. Antonine Goudreault attribue en partie sa santé ainsi que sa longévité aux vitamines qu’elle prend chaque matin.

«Elle est toujours fidèle au poste, mentionne la personne ressource aux opérations à l’usine située à Lebourgneuf, Guy Drolet. Le secteur où elle travaille est le poste le plus exigeant. C’est la partie maîtresse de l’encarteuse.» Mme Goudreault doit notamment déplacer d’imposantes piles de journaux d’un endroit à un autre. Malgré la partie physique et les journées parfois longues, la préposée à l’encartage semble infatigable. «À son 75e anniversaire, l’équipe l’a fêté. On lui a offert de prendre son après-midi. Elle n’a pas voulu», se rappelle M. Drolet.

Son emploi l’éloigne de l’ennui. Le milieu du travail lui permet de sociabiliser. «Quand il y a du monde, on parle aux gens. Les jours où je ne travaille pas, je trouve ça plate», confie l’octogénaire et veuve depuis 22 ans. Son énergie semble être contagieuse puisqu’Antonine inspire les plus jeunes employés. «On la voit entrer au travail toujours souriante», témoigne Audrey Vézina, chef d’équipe à l’encartage.

Cette année, la résidente du quartier Saint-Rodrigue complète sa 26e année sur le marché du travail. Son entrée s’est effectuée une fois ses trois enfants élevés et partis du nid familial. Loin de penser à la retraite, l’employée n’est même pas à l’étape de la planifier. «Je vais rester jusqu’à 85 ans si Dieu le veut. Je ne me sens pas à 80 ans, on dirait que j’en ai 55», lance-t-elle sur un ton léger.

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette