uncategorized
16:36 16 janvier 2012

Fraternité de Vanier: pas seulement des livraisons de repas

Il est 11h, deux personnes sonnent à la porte d’un logement. Contrairement à l’habitude, personne ne vient leur ouvrir. Ce n’est pas normal. L’inquiétude se lit dans les yeux des deux bénévoles de Fraternité de Vanier. Ils contactent aussitôt l’organisme afin de s’assurer qu’il n’y a pas eu d’erreurs dans la commande des repas chauds. La responsable effectue les vérifications et une dame âgée vivant seule à son domicile a bel et bien demandé un repas à cette adresse. Au bout de plusieurs démarches, le propriétaire de l’immeuble résidentiel déverrouille le logement. Les deux bénévoles découvrent la personne âgée au sol et blessée à la suite d’une chute.

«C’est ça notre travail, fait valoir le bénévole et administrateur de Fraternité de Vanier, Jean-Yves Walsh. Ce n’est pas seulement d’aller porter un lunch ou de faire le taxi.» L’organisme offre un service d’aide pour les personnes âgées ou à faible revenu. L’une des activités centrales est la livraison de repas à domicile. La majorité des bénéficiaires de ce service est constituée d’aînés vivant toujours à leur domicile ou de personnes en perte d’autonomie. En plus de mets sous scellés ou froids, une quarantaine de repas chauds sont livrés quotidiennement du lundi au vendredi dans les secteurs de Vanier et de Duberger.

Près d’une cinquantaine de bénévoles oeuvrent au sein de l’organisme que ce soit lors de livraison alimentaire, d’accompagnements personnalisés ou d’interventions ciblées. «Au-delà des services, nous apportons une présence, de l’écoute. On les sécurise et les accompagne dans ce qu’ils vivent», conclut la directrice, Cécile Fiset.

Lire le second texte lié à la Fraternité de Vanier: L’organisme à la recherche de donateurs

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *