Uncategorized
17:34 28 juillet 2012

Le CHSLD Hôpital Sainte-Monique fait peau neuve

Dès l’automne, le Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Hôpital Sainte-Monique, situé sur le boulevard Wilfrid-Hamel dans le quartier Duberger-Les Saules, sera rasé du paysage pour laisser place à une toute nouvelle construction.

Au total, 18,5 M$ seront investis dans le projet (incluant les coûts de démolition de l’édifice actuel) qui augmentera le nombre de lits de 58 à 64, compte tenu de la hausse du nombre de personnes âgées sur le territoire desservi par le CHSLD Hôpital Sainte-Monique.

«Il y a deux grands gagnants aujourd’hui: les résidents et la famille. La qualité de vie des gens va grandement s’améliorer, puisque on va presque tripler la superficie. Les chambres seront aussi individuelles», a mentionné samedi matin le ministre de la Santé, Yves Bolduc.

Au départ, la rénovation du bâtiment datant de 1937, puis agrandi en 1957, a été envisagée, mais après analyse, celle-ci s’avérait trop coûteuse. Pendant la durée des travaux, les résidents et membres du personnel seront relocalisés à Robert-Giffard. Les travaux devraient être terminés au printemps 2014.

Argent réservé

Même si les rumeurs d’élections automnales se présentent de plus en plus comme une certitude et qu’un changement éventuel de gouvernement pourrait freiner certains projets annoncés, le ministre Bolduc a souligné que ce n’est pas une promesse, mais une réalisation. «Peu importe le gouvernement en place, le projet va se faire. L’argent est réservé», a-t-il martelé.

Rappelons que le CHSLD Hôpital Sainte-Monique compte 58 résidents. Quatre-vingt-huit employés s’affairent 24 heures sur 24 à leur prodiguer des soins. De plus, une cinquantaine de bénévoles oeuvrent dans ce centre d’hébergement pour personnes âgées.

Groupe Québec Hebdo.

Le projet du CHSLD Sainte-Monique en bref

18,5 M$ (incluant les coûts de démolition de l’édifice actuel)

Ajout de six lits, pour un total de 64 lits

Début des travaux à l’automne 2012

Fin des travaux au printemps 2014

Veronique Demers


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette