Techno
20:00 27 mai 2021 | mise à jour le: 28 mai 2021 à 09:43 temps de lecture: 3 minutes

Facebook continue sa lutte contre la désinformation et se dote de nouveaux outils

Une nouvelle mise à jour de Facebook vient d’être lancée et elle dote le réseau social des outils pour lutter contre la désinformation. Trois mesures s’ajoutent à la plateforme, toutes dans le but de prendre des mesures contre les personnes qui partagent à plusieurs reprises des informations erronées par le biais d’une page ou d’un compte personnel.

Ce n’est certainement pas la première fois que le réseau social de Mark Zuckerberg se dote de nouvelles options et fonctionnalités pour tenter de réduire au maximum la désinformation que l’on peut retrouver sur Facebook.

On apprenait d’ailleurs récemment l’arrivée d’une fonctionnalité de sensibilisation pour que les utilisateurs de sa plateforme lisent le contenu d’un article avant de le repartager sur leur fil d’actualité.

Une fois de plus, le réseau social récidive et lance trois nouvelles mesures pour mieux informer les gens s’ils interagissent avec du contenu considéré faux par un vérificateur de faits indépendant.

lutte désinformation facebook notification avertissement pages groupes

Un avertissement apparaît maintenant si on veut s’abonner à une page qui publie souvent de fausses informations

Trois outils contre les fausses déclarations

La mise à jour contre la désinformation lancée par Facebook est composée de trois grands volets :

  • Plus de contexte pour les pages qui partagent à plusieurs reprises de fausses informations;
  • Des pénalités plus sévères pour les comptes Facebook individuels;
  • Des notifications plus claires une fois le contenu vérifié par un vérificateur de faits.

D’abord, dans le but de donner plus d’informations aux gens avant qu’ils ne s’abonnent à une page, Facebook a ajouté une fenêtre contextuelle qui apparaît au moment de l’abonnement.

Celle-ci sert à mentionner si certains messages partagés par cette page contiennent de fausses informations. Un lien cliquable vers plus d’informations sur le programme de vérification des faits de Facebook y apparaît également.

Puis, dans l’espoir de réduire la désinformation virale, non seulement des mesures sont prises contre les pages, les groupes et les comptes Instagram qui partagent de l’information non fondée, les comptes personnels sont maintenant eux aussi visés.

En gros, cette modification fait en sorte que quelqu’un qui publie un article considéré comme faux par les vérificateurs de faits à plusieurs reprises, sa portée sera volontairement réduite.

Bref, celles-ci n’apparaîtront plus en tête de notre fil d’actualité pour qu’on la voie le moins possible.

nouvelles notifications améliorées partage article non fondé

Les notifications servant à avertir les utilisateurs qu’un article partagé s’avère non fondé ont été repensées.

Finalement, les notifications qui servent à avertir les utilisateurs qu’un article partagé s’avère non fondé ont été complètement repensées pour être plus claires.

Essentiellement, lorsque quelqu’un partage du contenu qu’un vérificateur de faits évalue négativement plus tard, un avertissement lui est émis.

Ce dernier inclut l’article du vérificateur de faits qui démystifie l’information et une invitation à le partager avec ses abonnés.

La personne reçoit également un avertissement qui mentionne que si elle partage d’autres fausses informations, ses publications seront éventuellement déplacées vers le bas du fil d’actualité pour éviter qu’un grand nombre de ses abonnés la voit.

Facebook veut nous sensibiliser à lire les articles que l’on veut repartager

Articles similaires