Techno
22:00 10 mai 2021 | mise à jour le: 11 mai 2021 à 11:43 temps de lecture: 3 minutes

Jusqu’à 40% des téléphones en circulation ont le potentiel d’être infecté par cette faille

Des chercheurs en sécurité informatique ont identifié une importante faille de sécurité dans le protocole de communication réseau Qualcomm Mobile Station Modem. Environ 40% des téléphones Android sur le marché sont composés des fameuses puces susceptibles d’être touchées.

Ce sont les chercheurs de l’entreprise en cybersécurité Check Point qui ont publié un rapport sur cette problématique.

Parmi les téléphones potentiellement concernés, on parle de millions d’appareil Samsung, mais également de cellulaire de marque Xiaomi, One Plus et de Google Pixel.

Essentiellement, des pirates informatiques pourraient implanter du code malveillant dans les téléphones intelligents en se basant directement sur le système d’exploitation Android.

Heureusement, après avoir été mis au courant, Qualcomm a révélé déjà connaître la faille et l’avoir corrigée en décembre 2020. Cependant, un problème persiste.

faille sécurité potentiel infection 40 pourcent cellulaires android

La faille de sécurité des puces Qualcomm a le potentiel d’infecter près de 40% des téléphones Android.

La principale problématique d’une faille aussi large

Bien que déjà corrigée par Qualcomm, le problème avec une faille dont les victimes potentielles sont si nombreuses, c’est de savoir quel fabricant a bel et bien fait les correctifs de son côté.

Bref, même si la solution a été développée, on ne sait pas exactement quels fabricants l’ont utilisée dans sa mise à jour ni combien de temps ça peut prendre avant que l’ensemble des appareils soient totalement protégés.

Toujours d’après Qualcomm impossible de savoir à l’heure qu’il est où en est rendu chaque fabricant. Une chose est sûre, c’est que ce genre de correctif prend du temps et que certains téléphones ont encore sans doute encore le potentiel d’être infectés.

Comment se protéger de cette faille de sécurité

Puisqu’il s’agit d’une faille de sécurité, le plus important, c’est de faire toutes nos mises à jour de sécurité dès qu’elles nous sont proposées au cas où c’est le problème qu’elles viendraient colmater.

Évidemment, la vigilance est toujours de mise. On ne devrait jamais ouvrir un lien qui nous semble douteux dans un courriel, un message texte ou encore sur un site web.

Le site web VirusTotal est toujours utile si on a un doute alors qu’il peut nous indiquer si un lien est dangereux ou non.

Après, munir son téléphone Android d’un bon antivirus est optimal, si ce n’est que pour nous aider à détecter ce qui cloche et à contrer les attaques de pirates informatiques.

Protégez-vous des arnaques et fraudes sur le web grâce à fraudeweb.com

Articles similaires