Techno
20:00 10 août 2020 | mise à jour le: 11 août 2020 à 11:42 temps de lecture: 3 minutes

Une importante faille pourrait compromettre 40% des téléphones intelligents

Des chercheurs en sécurité informatique de chez Check Point ont découvert pas moins de 400 failles de sécurité dans les puces Snapdragon de Qualcomm. De quoi affecter potentiellement près de 40% des téléphones intelligents dans le monde et plus précisément les appareils Android.

Achilles, voilà le nom de l’étude publiée par Check Point et qui explique pourquoi des millions de téléphones intelligents pourraient être compromis.

Selon leurs recherches, les chercheurs ont aperçu près de 400 failles dans le processeur de signal numérique (DSP) des puces Snapdragon de la compagnie Qualcomm.

Ces puces alimentent près de 40% des téléphones intelligents dans le monde, dont les modèles de téléphones Android de Google, Samsung, LG, Sony et autres.

Faille téléphone intelligent Android puce Snapdragon

40% des téléphones intelligents dans le monde sont munis d’une puce Snapdragon. De quoi compromettre la sécurité avec cette faille.

Trois risques de sécurité pour notre appareil Android

Par mesure de sécurité, les chercheurs de chez Check Point n’ont pas publié les détails techniques des failles. Ils ont cependant énuméré les trois risques potentiels que cela pourrait provoquer sur nos téléphones Android.

Le premier est qu’une personne malveillante pourrait profiter de ces failles pour implanter un logiciel espion dans notre téléphone. De quoi lui permettre ensuite de scruter toutes nos informations.

Le deuxième risque est la possibilité de rendre notre appareil complètement inutilisable et de nous empêcher de consulter les données stockées sur le téléphone.

Enfin, le troisième risque est la possibilité d’implanter un malware ou des logiciels malveillants en contournant les mesures de sécurité de notre appareil.

Comment se protéger

Check Point a partagé ses découvertes à Qualcomm et aux fabricants de téléphones intelligents, afin qu’ils puissent offrir des mises à jour de sécurité aux utilisateurs.

Rien n’indique cependant que ces failles sont présentement exploitées. Néanmoins, il est important de garder l’œil ouvert quant à un comportement étrange de notre appareil.

Il existe des indices pour savoir si notre téléphone est potentiellement infecté.

Également, se munir d’un antivirus demeure toujours judicieux sur Android.

Enfin, faire ses mises à jour demeure encore une fois primordiale afin de colmater les brèches.

Reste à savoir cependant combien de temps cela pourra prendre pour réparer ces failles précises.

6 indices pour savoir si notre téléphone Android est infecté par un virus

Les meilleurs antivirus pour téléphone et tablette Android et iOS d’Apple

Protégez-vous des arnaques et fraudes sur le web grâce à fraudeweb.com

Articles similaires