Soccer
17:19 28 septembre 2015 | mise à jour le: 28 septembre 2015 à 17:19 temps de lecture: 3 minutes

Un vent de premières pour Olivier Dorval

SOCCER. Olivier Dorval a été nommé «Joueur de la semaine» trois fois plutôt qu’une cet été au sein de la Ligue de soccer élite du Québec (LSEQ). Une première pour le capitaine du Kodiak U17 AAA, qui vient marquer un cap dans une carrière qu’il appelle de ses vœux.

Rédigées par son entraîneur Yann Le Roy, ses mises en nomination à titre de «Joueur de la semaine» mentionnent sa «vision du jeu hors pair», son «grand sens du placement et de l’anticipation», une «qualité de passe et de frappe remarquable»… Bref, «Oli est le joueur que tout entraîneur rêve d’avoir dans son équipe». Une déclaration que tout joueur rêverait d’avoir de son entraîneur.

Le principal concerné y réagit toutefois avec retenue. «Je suis quand même satisfait de moi; c’est une fierté personnelle. Mais ça représente aussi la qualité de notre équipe», nuance le joueur de milieu défensif, en bon capitaine. «Bon capitaine»: ses dossiers de candidature ne manquent pas d’en faire également mention.

Une équipe en santé

Mais il est vrai que la formation de Charlesbourg a trôné en haut du classement de la LSEQ une bonne partie de la saison, coiffée de justesse à l’arrivée par Sainte-Julie et Repentigny. Ces résultats de quasi-championne, c’est une première pour l’équipe, avec laquelle Olivier Dorval évolue depuis le U12.

À l’instar de ses trois titres, l’athlète de Beauport y voit l’influence, au moins en partie, de l’arrivée de Yann Le Roy à la tête du Kodiak U17. «Ça nous a vraiment fait du bien», dira-t-il à propos de son nouvel entraîneur. Sous sa gouverne, son rôle s’est défini: «J’ai pris plus une place de leader.»

Au passage, il soulignera l’impact de son entraîneur de soccer au volet sport-études, Christophe Blin. «C’est lui qui m’a donné la motivation de m’entraîner sérieusement», confie celui qui a pris pleine conscience de ses possibilités d’avenir vers l’âge de 15 ans. La nouvelle recrue des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy se réjouit de le retrouver cet automne aux rênes de cette formation.

Vent d’avenir

Le vent nouveau qui souffle sur le Kodiak permet par ailleurs à Olivier Dorval d’anticiper une participation aux Championnats canadiens l’an prochain. On ne s’étonnera pas de l’entendre dire que «ça serait la première fois», grâce au «déclic» qui s’est produit cette saison.

Une autre première l’attend également en octobre alors qu’il vivra le camp de l’Impact de Montréal. Les choses pourraient débouler rapidement s’il était repêché, observe-t-il, prêt à s’expatrier pour devenir joueur professionnel. Son rêve? «Jouer en France, en Angleterre…» Le vent pourrait bien souffler jusque là-bas…

Autres distinctions

– Sélectionné pour faire un camp d’une semaine au FC Lorient en France (2015)

– Nommé athlète de l’année en soccer à l’école Cardinal-Roy (2013)

– Sélectionné pour représenter la Capitale-Nationale au tournoi des sélections régionales (2011)

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *