Soccer
20:39 11 octobre 2011 | mise à jour le: 11 octobre 2011 à 20:39 Temps de lecture: 3 minutes

Des mamans adeptes de soccer de retour de Vancouver

Une quinzaine d’adeptes de soccer ont vécu une fin de semaine hors du commun récemment. Les joueuses résidentes de la grande région de Québec ont participé à un tournoi national dans la catégorie 35 ans et plus.

Les femmes ont mis en veilleuse leur rôle de mère et d’épouses le temps de trois jours afin d’aller jouer à leur sport favori et du même coup, représenter la province au Tournoi Classique de l’Ouest. Il s’agit d’une première pour la région puisqu’habituellement l’équipe Dorval s’y rendait. Mais cette fois-ci, l’équipe de Québec Centre a remporté le duel de fin de saison. «On est un peu les pionnières dans la région. En espérant que ça va donner le goût à d’autres», commente Violaine Forget.

En 2010, Josée Lefrançois et Mme Forget ont travaillé fort afin de recruter à Québec une équipe compétitive féminine de 35 ans et plus. Et cette année, elles sont allées chercher un entraîneur d’expérience, Jean-Jacques Hubert, afin de préparer les joueuses tout au long de l’été. Dans la Ligue de soccer Québec Métro, la formation a décroché la première position, et ce, en affrontant des adversaires âgées de moins de 35 ans. «J’ai joué au niveau universitaire et c’est le fun de voir que l’on peut aspirer à jouer dans des compétitions importantes», se réjouit Mme Forget de LaCité-Limoilou.

À Vancouver, l’expérience a été plus difficile. Les filles sont rentrées au bercail avec trois défaites et aucune victoire. «C’est décevant surtout contre l’Ontario parce que l’on savait que l’on pouvait gagner», commente Mélanie Vézina de Stoneham. La partie s’est conclue par la marque de 1-0 en faveur de l’autre province. Les Ontariennes ont marqué le seul but de la rencontre lors d’un tir sur un coup franc ayant dévié sur le mur défensif. Le manque de joueur et l’inexpérience dans ce type de tournoi n’ont pas joué en leur faveur, soutient-elle. Elle souhaite que les membres soient plus nombreux l’an prochain. «On était jeune par rapport aux autres formations, reconnaît la jeune maman d’un bambin. On a eu des blessés.» Québec-Centre ayant perdu deux joueuses-clefs, dont Nathalie Dion de Lac-Saint-Charles, à cause de graves blessures, commotion cérébrale et entorse lombaire. Le dernier match a opposé les joueuses de Québec-Centre au club Calgary Spirit, les championnes ayant remporté le titre. Quoi qu’il en soit, malgré la déception, les adeptes du ballon rond ont vécu une expérience intéressante. Ces trois journées risquent de rester gravées dans la mémoire des joueuses et mères de famille.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *