Soccer
17:42 3 mai 2015

Un programme d’entraînement digne des pros pour le Club Phénix

SOCCER. Le nouveau Plan de vol du Club de soccer Phénix s’appuie sur l’expertise des plus grands. Réalisé par des experts, dont Jean-Michel Collin, le directeur technique du club. Le nouveau Plan de vol s’appuie sur des conseils et entraînements nutritionnels, santés, physiques et tactiques.

Les jeunes de 12 et 13 ans de niveau compétitif passaient ce dimanche leurs tests physiques. Poids, grandeur, mesure de la graisse corporelle, les jeunes devaient aussi mesurer leur endurance au yoyo test, pour voir la consommation maximale d’oxygène des joueurs. «Lorsqu’on a une bonne consommation d’oxygène maximale, on est capable de jouer tous les matchs et la récupération entre les efforts de haute intensité comme les sprints est meilleure», explique Pablo Feitoza, préparateur physique au club.

Le nouveau Plan et ses implications

Cela fait deux ans que Jean-Michel Collin élabore ce Plan. «Ça a été fait dans le cadre d’un cours en haute performance à l’Institut national du sport, […] c’est là que j’ai conçu le programme, aidé par tous les experts qu’il y a là-bas», explique M. Collin. Le programme a été mis en place en janvier avec une équipe, puis plusieurs autres se sont ajoutées et à la fin de l’été ce sera un total de huit équipes qui suivront le programme intensif.

Le programme est pour le moment un essai, sous la forme d’un projet-pilote. Tous les facteurs de performance sont évalués régulièrement, la nutrition, la préparation mentale, préparation physique et technico/tactique. «Cela demande beaucoup d’organisation et de planification», résume M. Collin, notamment en termes de communications avec les parents qui doivent être mis au fait régulièrement. Le programme s’échelonne sur quatre ans pour chaque équipe.

Des jeunes joueurs motivés

Puisque les jeunes s’entraînent comme de vrais athlètes professionnels, ils sont motivés et veulent augmenter leurs performances. La plupart des entraîneurs qui aident au programme sont bénévoles, exceptés pour les équipes AAA. «Les parents voient des résultats sur leurs propres enfants. Ils sont plus sérieux, plus assidus, plus appliqués de façon générale et mieux considérés dans leur sport», mentionne M. Collin qui espère quand même des résultats sur le terrain à plus long terme.

Le but du directeur technique avec ce Plan de vol est d’optimiser l’entraînement et valoriser le soccer au sein de la culture du sport. Pour le moment, le projet n’a pas pour but d’être installé ailleurs, mais M. Collin fait part de sa technique et du Plan à qui veut le connaître, pour «faire circuler le savoir».

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette

Articles similaires