Rouge et Or
16:06 3 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 16:06 temps de lecture: 3 minutes

Premier gala sportif en ligne pour le Rouge et Or

Premier gala sportif en ligne pour le Rouge et Or
Julie Dionne mentionne que toutes les informations pour la gala sportif seront disponibles sur la page Facebook du Rouge et Or, dont les nominations avant le gala. (Photo Métro Média – Archives)

RÉCOMPENSE. Malgré la pandémie qui continue de sévir partout sur la planète, il était important pour le programme sportif du Rouge et Or de l’Université Laval de tenir son gala sportif annuel. En utilisant les merveilles de la technologie, le gala se tiendra à distance le 11 avril.

«C’était important pour une multitude de raisons. Premièrement, c’est une source de fierté incroyable pour nos étudiants-athlètes. Le gala a toujours été une source de prestige importante. C’est une occasion de se réunir et même si c’est virtuel, c’est important quand même. Il y a aussi plusieurs bourses financières reliées à l’attribution des prix. On voulait absolument garder cet aspect pour les athlètes», mentionne la patronne du Service des activités sportives, Julie Dionne.

La décision de tenir une version en ligne du gala va également avec ce qui se fait ailleurs au Canada. «J’ai consulté mes homologues sur le sujet et plusieurs universités canadiennes font la même chose. Tous les sports ont disputé une saison entière et même si certains championnats de fin de saison ont été annulés comme c’est le cas avec le volleyball masculin, c’est important de récompenser nos étudiants-athlètes méritants. Nos médias sociaux sont suivis plus que jamais, je suis confiante que l’évènement sera un succès.»

Télétravail

La directrice des activités sportives du Rouge et Or ne chôme pas malgré la crise du coronavirus. Son agenda est bien garni malgré le travail forcé de la maison. «Il y a beaucoup de choses à faire avec l’appui académique. Le recrutement des différents sports est complété, mais il faut s’assurer qu’il n’y a pas de problème avec les admissions à l’université. Nous avons également des étudiants étrangers dans nos programmes sportifs, ce qui complique un peu la tâche durant la pandémie. Il faut aussi regarder la tenue de nos camps sportifs pour les jeunes en lien avec la crise du coronavirus. On essaie de suivre du mieux qu’on peut les informations et on espère pouvoir prendre une décision d’ici le 1er mai à ce sujet», assure celle qui fait tout cela en gérant deux jeunes enfants à la maison.

Même s’il est trop tôt pour parler d’une annulation de la prochaine saison de football et des sports automnaux, est-ce que la patronne du Rouge et Or a regardé la possibilité d’un scénario catastrophe? «Je suis une fille positive et je n’ai pas regardé cela jusqu’à maintenant. Je demeure confiante.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *