Jeux du Québec
19:19 6 août 2014 | mise à jour le: 6 août 2014 à 19:19 temps de lecture: 4 minutes

Spectateurs en canoë-kayak: tout un sport

JEUX DU QUÉBEC . Peu de sites de compétitions de canoë-kayak permettent aux spectateurs de longer le bassin afin de suivre les athlètes durant toute la course. C’est le cas du bassin olympique du parc Jean-Drapeau. Deux mamans de jeunes de la délégation de la Capitale-Nationale, Anik Dolan de Charlesbourg et Kathlyn Giguère de Beauport, sont au fait et elles ont chaussé leurs patins à roulettes spécialement pour l’occasion.

Audrey de Varennes le confirme, son équipe de canoë C4 a fait une remontée lorsque les encouragements ont fusé de toutes parts. Cette énergie contagieuse a permis aux filles de distancer leur adversaire pour ainsi mettre la main sur la troisième place lors de la finale 1000m. «Je crois que ça a aidé. On était presque quatrième et quand j’ai entendu la voix de ma mère, on a repris le troisième rang», déclare la Charlesbourgeoise de 15 ans tout juste après être remontée sur le quai.

La membre du club de canoë-kayak du Lac-Sergent fait valoir que les parents s’en donnent à cœur joie afin de soutenir leurs jeunes représentants de la région. «Ma mère m’a toujours suivi dans mes différents sports. Ça me motive quand j’entends sa voix. Ça nous pousse et on va de plus en plus loin», confie Audrey de Varennes. Sa mère, Anik Dolan, a pris congé pour l’occasion. Elle ne manquerait pour rien au monde l’événement que sa fille pourra vivre qu’une seule fois.

«On n’est pas beaucoup au départ. C’est intéressant de les voir partir», fait valoir Mme Dolan. Puisque la distance est importante lors d’une course de 1000m, la plupart des spectateurs s’installent au fil d’arrivée. Les deux femmes, munies de leurs patins à roulettes, font le trajet au même rythme que les athlètes de la Capitale-Nationale. Même si ces derniers sont bien concentrés, les encouragements peuvent motiver les jeunes sur l’eau. Aux côtés des deux mères de canoéistes, l’entraîneure, Mylanie Barré, pédale sur son vélo pour analyser la course. Les règlements interdisent cependant d’émettre des directives aux équipes en action.

«C’est sûr que ça fait une longue journée au soleil, mais on est en forme», convient Anik Dolan. Seulement dans la première journée de compétition, 13 épreuves étaient à l’horaire. Les deux spectatrices estimaient parcourir une vingtaine de km.

Après une première journée de compétition

La journée de compétition n’est pas terminée, mais pour l’instant cinq médailles de bronze ainsi qu’une d’argent ont été remportées par la délégation. Jeudi, les kayakistes et les canoéistes seront à nouveau sur l’eau pour les finales de 200m des différentes catégories. Par la suite, une partie des membres, les jeunes de niveau bantam, prendront le chemin du retour. Le club de canoë-kayak de Lac-Beauport est l’hôte du Championnat provincial bantam et moins les 9 et 10 août.

49e Finale des Jeux du Québec

La Finale des Jeux du Québec a lieu à Longueuil. Les compétitions ont débuté le 1er août et se poursuivent jusqu’au 9 du même mois. La 49e édition comprend près d’une vingtaine de disciplines. Plus de 3 300 athlètes provenant de 19 régions du Québec sont en action. Suivez la couverture réalisée par TC Media sur place afin d’en savoir plus. Toutes les nouvelles sont rassemblées dans l’onglet Sport – Jeux du Québec.

 

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *